Des comédiens en herbe créent leur propre pièce

ScèneFormés au théâtre, des adolescents de la région nyonnaise ont fondé une troupe et montent une comédie policière entièrement faite maison.

Sous la conduite de Nicole et Timo Walther (debout), la jeune troupe répète sa comédie policière.

Sous la conduite de Nicole et Timo Walther (debout), la jeune troupe répète sa comédie policière. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Âgés de 14 à 21 ans, ils sont encore à l’école secondaire ou déjà à l’université. Ce qui les a réunis, c’est leur passion du théâtre. Tous ces garçons et filles de la région nyonnaise sont déjà montés sur les planches en suivant notamment les cours et spectacles de Fabienne Penseyres, à Crassier. La plupart dès l’âge de 8-9 ans. Aujourd’hui, ils ont créé leur propre troupe amateur, Cacophonia, et s’apprêtent à jouer en avril prochain une pièce écrite par le duo qui a lancé l’aventure, Timo et Nicole Walther, frère et sœur de 16 et 21 ans.

«En 2016, cinq d’entre nous ont participé à la comédie musicale Le Révizor, mise en scène par Fabienne Penseyres au Théâtre de Grand-Champ, à Gland. C’était tellement génial qu’on a eu envie de refaire quelque chose nous-mêmes. Avec mon frère, on voulait depuis toujours écrire un livre. Alors, l’été dernier, sur le balcon de l’appartement familial, on a écrit une pièce de théâtre», raconte Nicole Walther, pas gênée par ses cinq ans d’écart avec son frère Timo. «Lui, c’est un matheux plutôt mûr pour son âge, moi, j’ai un côté artiste qui aime mettre de la couleur dans ce que je fais. On est très complémentaires», explique cette étudiante en relations internationales à l’Université de Genève. L’idée de départ, un détective privé qui a la maladie d’Alzheimer, les faisait bien rigoler. Mais les deux jeunes auteurs ont finalement écrit une comédie policière qui se déroule en huis clos dans un EMS, avec musique et danse.

La pièce, intitulée Caprice des vieux, raconte la farce montée par les petits-enfants d’Adèle, une grand-mère qui était détective privée avant de s’installer à la maison de retraite de La Jolie Cerise. Pour lui permettre de résoudre une dernière énigme, les résidents lui font croire que l’un d’entre eux a été kidnappé.

Jouer des petits vieux ne gêne pas la bande d’ados, même si c’est difficile, pas plus que les différences d’âge au sein de leur troupe. «On se connaît tous, on a le même parcours et on a déjà travaillé ensemble», relève Zoé Aeschbach, 14 ans, encore à l’école obligatoire. Avec Laure Gys, 15 ans, qui a démarré sa première année au gymnase et fait aussi de la danse, cette passionnée de théâtre va encore lire des contes lors d’un festival organisé au château de Nyon.

Dans la salle du gymnase où les jeunes répètent depuis le mois de septembre, ça ne plaisante pas. Si Timo et Nicole, texte en main, reprennent çà et là le jeu d’un comédien, la mise en scène est plutôt participative et même évolutive. Il faut dire que tous ces acteurs en herbe, formés à l’impro, au chant, à la danse et même au cirque, ont une même expérience. Et tout le monde a dû mettre la main à la pâte (y compris les parents qui font office de sponsors) pour créer les décors, les costumes, et surtout trouver une salle pour jouer cette création. Ce sera du 27 au 29 avril et du 4 au 6 mai au Chalet de Grens. (24 heures)

Créé: 06.03.2018, 11h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...