Le commerce rollois lutte pour sortir de la crise

ÉconomieDouze arcades sont à louer et six fonds de commerce à vendre. La période est difficile mais les commerçants ne se laissent pas abattre.

De nombreuses arcades sont à louer. La Grand-Rue de Rolle possède toutefois un fort potentiel que les commerçants et les autorités entendent remettre en valeur.

De nombreuses arcades sont à louer. La Grand-Rue de Rolle possède toutefois un fort potentiel que les commerçants et les autorités entendent remettre en valeur. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trop c’est trop. Après le chantier du siècle à la Grand-Rue de Rolle entre 2013 et 2015, des travaux prévus sur trente et un mois débuteront fin mai à la place du Marché. En plus, un nouveau règlement sur l’occupation du domaine public, qui réactualise la taxation, sera prochainement soumis au vote du Conseil communal. Vu la crise actuelle du petit commerce, le Groupement rollois des entreprises et des commerçants (GREC) a écrit aux autorités pour leur exprimer sa vive inquiétude. Avec un vœu à la clé: que la mise en vigueur du règlement en question soit reportée après l’ouverture du parking souterrain au centre-ville.

Selon Margareth Ruchti, présidente du GREC, la situation s’est vraiment dégradée à l’automne dernier. Aujourd’hui, le centre-ville de Rolle totalise une douzaine d’arcades à louer et six fonds de commerce à remettre. «Les enseignes ont fermé les unes après les autres. Ça fait boule de neige, et finalement tout le monde en souffre. C’est dur pour le moral. Certains se découragent. On n’a jamais vu une crise qui dure aussi longtemps. Cela dit, je garde espoir car nous conservons une offre diversifiée. Il s’agit de la mettre en valeur.»

Commerçants proactifs

La porte-parole des commerçants reconnaît que le malaise n’est pas spécifique à Rolle. «La concurrence des supermarchés, la vente en ligne et la cherté des loyers sont des difficultés rencontrées partout ailleurs. Mais depuis la fin des travaux à la Grand-Rue, qui garde tout son potentiel, nous n’avons jamais retrouvé la clientèle d’avant. Pour redonner l’envie aux gens d’aller dans les magasins, les commerçants doivent être proactifs, et les autorités doivent leur faciliter la tâche.»

Le GREC affirme avoir un dialogue constructif avec ces autorités, mais souhaite un peu plus de flexibilité de leur part. «Dans l’urgence, la Municipalité a trouvé des solutions pour libérer des places de parc en ville pendant le chantier de la place du Marché («24 heures» du 30 avril 2018), relève Margareth Ruchti. Pourquoi n’arriverait-on pas à trouver des solutions innovantes pour la saison d’été, qui permettraient notamment aux établissements d’avoir des terrasses? D’autre part, nous aimerions que la mise en application du nouveau règlement sur l’occupation du domaine public, et les taxes qui vont avec, soit reportée. Ce serait un encouragement bienvenu pour les commerçants qui veulent animer l’entrée de leur magasin en empiétant un peu sur le trottoir.»

Taxation reportée?

Municipale en charge de la Police, Françoise Tecon-Hebeisen tient à replacer le sujet dans son contexte: «Un règlement sur l’occupation du domaine public existe déjà, mais on n’a jamais facturé de taxes depuis les travaux de la Grand-Rue. Nous n’avons pas soudainement décidé de faire payer les commerçants. C’est dans le cadre d’une révision intégrale du règlement de police que nous remettons celui-ci à jour. Cela dit, nous n’excluons pas de prolonger la suspension des taxes jusqu’à l’ouverture du parking souterrain en construction au centre-ville.»

En revanche, la Municipalité ne reviendra pas en arrière sur sa décision de ne plus donner d’autorisations spéciales pour des terrasses durant la saison d’été. «Nous ne voulons plus avoir affaire à des avocats de tenanciers courroucés qui dénoncent des inégalités de traitement, explique la municipale. Les uns veulent des terrasses, les autres des places de parc. Il n’est pas possible de contenter tout le monde.» (24 heures)

Créé: 09.05.2018, 07h00

«Rolle a une rue où l’on trouve de tout»

Les commerçants traversent une période délicate. Certains sont découragés, d’autres restent optimistes. Arrivée il y a quatre ans, Tamara Martyn, tenancière du magasin Spice Your Life (petits cadeaux en tout genre), cherche quelqu’un pour reprendre son arcade. «Les causes sont sûrement multiples, mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas assez de passage, pas assez d’animation en ville. La situation est difficile.»

Au café-brocante L’Arantèle, ouvert en 2014, le moral n’est pas au beau fixe non plus. «Nous avons mis en vente. En attendant un acheteur, nous allons supprimer la restauration, annonce la patronne, Ferial Monnard. Une des raisons est due au fait qu’on ne nous accorde plus la terrasse durant l’été. Je suis surtout déçue du manque de dialogue. Personne de la Commune n’est jamais venu proposer un arrangement.»

Installée à la Grand-Rue depuis le mois de septembre dernier, Agnès Boudry, créatrice de la marque Collection 66, a ouvert sa troisième boutique à Rolle (prêt-à-porter et accessoires), après Lausanne et Genève. «Je suis plutôt contente de ces premiers mois. Rolle possède une rue commerçante authentique, où l’on trouve de tout. En fait, cette rue est propice au petit commerce.»

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.