Le Conseil communal de Pampigny désavoue la Municipalité

PampignyL’organe délibérant n’a pas approuvé la décision de l’exécutif visant le retrait de la commune d’un projet de construction.

La Municipalité de Pampigny va devoir réétudier une possible implication de la commune au sein d'un projet de construction.

La Municipalité de Pampigny va devoir réétudier une possible implication de la commune au sein d'un projet de construction.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le débat a été animé lundi à Pampigny. Réuni en séance extraordinaire, le Conseil communal devait prendre acte ou non du rapport de la Municipalité préconisant le retrait de la Commune d’un projet immobilier en plein centre du village. Après une longue discussion, l’organe délibérant a refusé de suivre la recommandation de l’Exécutif par 16 voix contre 15 et 3 abstentions.

Pour rappel, la Municipalité avait obtenu en mars dernier un crédit de 50 000 francs afin d’étudier la possibilité d’acquérir – des mains d’un promoteur – deux immeubles prévus sur cette parcelle stratégique. La construction d’un parking public souterrain et d’un abri de protection civile y était également envisagée. Le tout pour un montant de 15 millions de francs. Un projet finalement jugé trop risqué financièrement par la Municipalité, décidée à y renoncer.

Un avis que n’a donc pas partagé le Conseil communal. Treize de ses membres ont même signé un postulat demandant à l’Exécutif la réalisation d’une nouvelle étude. Ces derniers, soutenus par leurs collègues, proposent notamment des alternatives permettant de résoudre le manque actuel de places de parking à Pampigny. «Nous allons traiter cette problématique, assure le syndic, Eric Vuilleumier. Mais nous souhaitons prendre notre temps. Nous nous laissons une année avant de donner une réponse sur ce sujet.»

Les signataires du texte souhaitent aussi que la Municipalité renégocie l’achat d’un seul bâtiment. «Nous avons déjà étudié cette possibilité, affirme le syndic. Nous reprendrons tout de même contact avec le promoteur.» Enfin, intégrer la construction d’un abri PCi dans le cadre du projet immobilier du centre du village de la parcelle est, selon les conseillers, une obligation. (24 heures)

Créé: 13.09.2017, 09h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...