Le Conseil de Nyon dit «oui» à la nouvelle Usine à Gaz

CultureDans une salle comble, les membres du délibérant ont accepté la construction d’une seconde salle pour l’Usine à Gaz.

L'Usine à Gaz aura une seconde salle. Le Conseil a en effet accepté un crédit de presque 17 millions pour développer le lieu.

L'Usine à Gaz aura une seconde salle. Le Conseil a en effet accepté un crédit de presque 17 millions pour développer le lieu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce lundi soir, le Conseil communal pouvait enfin se prononcer sur le premier projet culturel d'envergure depuis 20 ans à Nyon, rappelait récemment le syndic Daniel Rossellat. Débattue depuis l'automne tant dans les gazettes que les cafés de la ville, la construction d'une seconde salle à l'Usine à Gaz a passablement occupé les élus. Notamment la commission ad hoc qui a consacré quatre mois à la rédaction de son rapport, positif pour sept de ses membres (sur huit).

«On y est, enfin!»

On s’attendait à un débat nourri. Rapporteur de la commission, Patrick Buchs sentait bien l’attente à l’heure lire ses conclusions. «On y est, enfin!» a-t-il souri. Puis sont venues quelques interventions, six, en majorité positives, comme un juste annoncé du vote qui allait suivre. Seule la voix de l’Indépendant Jacky Colomb s’est élevée contre le projet. Le conseiller aurait voulu qu’une nouvelle convention avec l’association gérant le lieu soit intégrée au préavis et votée en même temps. «En l’absence de certitudes (ndlr: concernant la gestion du lieu), je voterai non!»

Quant aux autres, ils ont chacun défendu le projet, avec plus ou moins de bémols. Du côté de Christian Karcher (PS) c’est «le cœur qui a parlé». Pierre Girard (Indépendant) aurait, lui, aimé pouvoir voter «oui, mais… », en soulignant notamment la somme à engager (près de 17 millions), dans une période difficile. La PLR Josette Gaille a souhaité, elle, que le projet de halle multisports aille aussi vite que cette nouvelle Usine à Gaz, tandis que sa collègue Roxane Faraut-Linarès a assuré, tout en acceptant le projet, que son parti serait très attentif à la gestion du nouveau complexe. Enfin, Patrick Buchs a rappelé qu’il ne s’agissait pas ici de «construire ces murs pour une association, mais pour les Nyonnais.

Résultats nets

Au final, 52 conseillers ont suivi la Municipalité, 8 se sont abstenus et 28 ont refusé le préavis, dont les membres de l’UDC qui n’a pas pipé mot durant le débat.

Présente dans la salle du Conseil jusqu'au résultat, l'équipe de l'Usine à Gaz (employés, membres de l'association) se sont ensuite réunis dans un bar de la place du Château. Belle ambiance et verres de vin étaient au rendez-vous à l'heure de décompresser. Directeur de l'Usine à Gaz, Pierre-Yves Schmidt respire. Mieux. «Ces derniers mois ont été assez durs, avec des attaques pas toujours élégantes. Mais si je suis toujours à l'Usine, c'est parce que je veux mener ce projet jusqu'au bout.» Quant à la gestion du lieu, sous le feu des critiques de la droite, «on l'abordera lorsqu'on parlera de la nouvelle convention».

Créé: 25.01.2016, 21h29

Articles en relation

Le Conseil peut lancer les débats sur l’Usine à Gaz

Nyon Lundi prochain, les élus s’offriront une première passe d’armes sur le projet d'agrandissement et de rénovation de la salle. Plus...

De méchants doutes planent sur l’Usine à Gaz de Nyon

Conseil communal La commission du Conseil veut des éclaircissements sur l’extension de la salle de spectacle. Plus...

La présidente de l’Usine à Gaz répond aux critiques

Nyon Monique Chevallay Piguet, à la tête de l’association qui gère la salle de spectacle, défend la gestion du lieu culturel. Interview. Plus...

Une élue remet en cause la gestion de l'Usine à Gaz

Nyon La présidente du PLR nyonnais veut mettre au concours l’exploitation de la salle agrandie. Plus...

L’extension de l’Usine à Gaz coûtera plus cher

Nyon D’abord devisée à 12,8 millions, l’extension de l’Usine à Gaz à Nyon coûtera finalement près de 16 millions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.