Passer au contenu principal

Pour construire leur église, les catholiques Glandois quêtent

Le projet de nouvelle chapelle est ficelé. Ne reste plus qu’à trouver… 3 millions

La nouvelle église de Gland devrait coûter environ trois millions de francs.
La nouvelle église de Gland devrait coûter environ trois millions de francs.
CORETRA SA
1 / 3

«Ce n’est pas tous les jours qu’on bâtit une église. On y croit!» Mais pour construire leur nouvelle chapelle à Gland, il faudra plus que la foi aux paroissiens catholiques de la région et à leur président, Gilles Vallat. Environ 3 millions de francs en fait, s’ajoutant au million déjà obtenu auprès des trois communes du groupement (Gland, Vich et Coinsins). Le nerf de la guerre pour un projet déjà goupillé au millimètre et dont le concours avait accouché d’un lauréat au printemps 2015.

C’est ainsi que, mercredi, tous les habitants du groupement recevaient dans leur boîte aux lettres un dépliant leur présentant le nouvel édifice, elliptique, et les invitant à en soutenir la construction. «Le premier de sept axes de financement que nous avons identifiés», détaille Bernard Chevallay, en charge de la recherche de fonds. Suivra un appel aux catholiques du groupe paroissial Nyon-Founex, auquel appartient le groupement de Gland. Et d’ici à mai, lorsque tous les arguments seront réunis dans un dossier «plus luxueux», c’est vers des fondations et de plus gros donateurs que se tourneront les artisans de cette reconstruction. Enfin, de plus modestes opérations seront menées, comme la vente des bouteilles produites à partir de la vigne qui accueillera la nouvelle église, adjacente à la chapelle actuelle.

Datant des années 1950, ramenée en pièces détachées du chantier du barrage de Montvoisin, avec un passage de quelques années près de Neuchâtel, la chapelle actuelle souffre d’évidentes marques du temps. Sans compter une gourmandise en énergie inversement proportionnelle à l’épaisseur de ses murs et fenêtres. «Nous comptons finir les travaux en 2018, le bâtiment actuel est vraiment vétuste, il faut aller de l’avant», annonce encore Gilles Vallat.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.