Passer au contenu principal

Et si on consultait les gens sur l’avenir de la Givrine?

Un postulat propose de mettre sur pied une démarche participative au niveau de la Région. En cas d’acceptation, ce serait une première

Le développement du pôle touristique de la Givrine pourrait être soumis à une démarche participative.
Le développement du pôle touristique de la Givrine pourrait être soumis à une démarche participative.
SAMUEL FROMHOLD

C’est une critique qui revient régulièrement. Le fonctionnement du Conseil régional du district de Nyon s’améliore, mais n’est pas assez démocratique. Le problème est même plus profond: «Son rôle n’est pas assez ancré dans la tête des gens», estime Claude Farine, membre de son organe délibérant. «La Région, si elle se met ensemble et se montre solidaire, sait construire peu à peu son avenir, mais il manque des projets impliquant davantage les citoyens.»

Pour combler ce déficit, Claude Farine a déposé un postulat au Conseil intercommunal du district de Nyon qui demande la mise sur pied d’une démarche participative régionale concernant le pôle nature de la Givrine. «C’est un secteur très populaire. Je pense que les habitants du district s’identifient à cette partie du Jura, où ils ont appris à skier et viennent luger en famille», relève le conseiller intercommunal, délégué de Nyon.

Le développement du secteur de la Givrine est déjà cadré par un plan partiel d’affectation légalisé en 2009. Il comprend notamment la réalisation d’un grand parking et de deux passages sous la route cantonale qui traverse le col. Leur réalisation est programmée en priorité. Il prévoit également une maison de la nature et un centre nordique. C’est à leur sujet que la population pourrait amener des propositions. «Comment imaginer une telle maison ouverte sur ce magnifique cadre naturel jurassien? Quelles informations et quels services pourrait-elle offrir? Comment pourrait-elle inviter à la découverte et en même temps inciter au développement durable? Il y a une foule de questions intéressantes», assure Claude Farine.

L’idée serait d’organiser des tables rondes thématiques et des ateliers de réflexion ouverts à tous les habitants. En plus, Claude Farine aimerait faire d’une pierre deux coups, soit envoyer un tous-ménages sur le projet et profiter d’y adjoindre un dépliant d’information sur le Conseil régional. Le postulat a été renvoyé à une commission pour étude.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.