«La Coquette» fait des jaloux

MorgesLe bar estival fera son retour en 2019. Bien qu’appréciée, la buvette éphémère ne fait pas que des heureux.

La Coquette a ravi les Morgiens durant tout l'été 2018. La structure fera son retour l’an prochain. Non sans remous. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux conteneurs aménagés, une scène pour des spectacles gratuits et la vue sur le Mont-Blanc… Voilà en quelques mots la description de la buvette éphémère La Coquette, qui a fait fureur à Morges du 15 juin au 2 septembre. Pour le plus grand bonheur de ses habitués, elle devrait faire son retour dans le parc de l’Indépendance durant l’été 2019, la Ville ayant soumis son installation à l’enquête publique.

Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce lieu tendance ne fait pas que des heureux. À commencer par le patron du Restaurant du Club Nautique, situé à quelques mètres seulement. René Muller affirme avoir fait une demande neuf mois avant les responsables de La Coquette dans le but d’installer une buvette sur le terrain en question. Une requête que les autorités morgiennes avaient refusée. «On m’a expliqué qu’aucune construction, même éphémère, ne pourrait voir le jour sur cette parcelle», assure le chef de cuisine.

Le municipal Éric Züger s’explique: «Le Service de l’urbanisme lui a indiqué que la construction d’un établissement public abritant une activité économique n’était pas réalisable à cet endroit en raison de l’affectation du sol», confirme l’élu. Et d’ajouter: «La Coquette est une association sans but lucratif et à vocation culturelle. Ces différences sont importantes et permettent à l’Exécutif d’autoriser ce type d’initiative.»

Pas d’objectif de profit

Du côté des «Coquets», on ne comprend pas vraiment comment quelqu’un peut en vouloir à leur projet. «Nous sommes six personnes de la région qui investissons du temps, de l’énergie et de l’argent afin que la population puisse profiter de cette buvette, déclare l’écrivain Blaise Hofmann. Contrairement à plusieurs autres idées envisagées par le passé pour animer ce lieu, notre concept a une dimension culturelle et ne vise pas la réalisation de gains financiers. En 2018, nous n’avons pas enregistré de bénéfice, puisque nous avons dû amortir les investissements consentis. Si nous devions réaliser un profit à l’avenir, nous nous en servirions pour faire bénéficier des projets culturels du coin.»

Reste la problématique du loyer payé par l’association, qui pourrait potentiellement créer une distorsion de la concurrence avec d’autres acteurs de la branche. Le conseiller communal Baptiste Müller, qui précise apprécier la buvette éphémère où il s’est rendu à plusieurs reprises, avait d’ailleurs posé la question à l’Exécutif début décembre sur le prix facturé pour la mise à disposition de cet espace public.

Impossible de connaître ce montant, puisque les responsables du lieu ainsi que les autorités n’ont pas souhaité donner d’informations à ce sujet pour le moment. «La Municipalité apportera les réponses lors d’un prochain Conseil communal, commente Éric Züger. De plus, les relations entre la Ville et La Coquette feront l’objet d’une convention, cela après l’obtention du permis de construire. Par ailleurs, une licence d’exploitation doit être accordée par l’autorité cantonale.»

Créé: 27.12.2018, 18h14

Articles en relation

La Galicienne se met au chaud pour l’hiver

Prilly La buvette estivale de Malley devient hivernale. Elle vient de prendre ses quartiers dans un yourte. Plus...

Le Chalet des Apprentis devient buvette éphémère

Massif de la Dôle Le chalet près de la Barillette est tenu par des ados de foyers genevois et valaisans. Il offre une halte rare aux randonneurs. Plus...

La nouvelle buvette attire familles et gens d’affaires

Riviera L’Espace régional des Pléiades dédié à la détente a remplacé l’ancien édicule. Ouvert depuis un mois, il n’attire pas qu’une clientèle de loisirs. Plus...

L’équipe de la Couronne d’Or va débarquer à la Jetée de la Compagnie

Loisirs Les patrons du café de la rue des Deux-Marchés ont été choisis pour lancer, dès cet été, une deuxième buvette sur le deck Plus...

La buvette revient en 2019

Blaise Hofmann le confirme: La Coquette sera de retour au parc de l’Indépendance durant la période estivale 2019.
«Le concept reste le même», détaille l’écrivain, qui fait partie des six membres fondateurs de la buvette éphémère. Les événements gratuits – chanson, jazz, humour ou performances littéraires – ne devraient donc pas manquer au bord du lac.

«Il y aura simplement un peu moins de concerts et le son sera mieux géré afin de réduire les nuisances», précise Blaise Hofmann. De quoi peut-être rassurer René Muller, patron
du Restaurant du Club Nautique, qui se situe à quelques mètres; il affirme avoir reçu plusieurs plaintes à ce sujet de la part de ses clients.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...