Autour de Cossonay, le contrat de mariage est sous toit

FusionLa convention de fusion pour le rapprochement entre Cossonay, Dizy et La Chaux a été présentée au public jeudi soir. Les Conseils voteront fin mars.

«Parti d’azur et d’argent au sautoir chargé de trois croix de Malte posées en bande, le tout de l’un à l’autre.» La définition des futures armoiries est des plus poétiques.

«Parti d’azur et d’argent au sautoir chargé de trois croix de Malte posées en bande, le tout de l’un à l’autre.» La définition des futures armoiries est des plus poétiques. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Encore au stade de vague projet dans onze communes du district (24 heures de jeudi), la volonté de fusionner est beaucoup plus concrète du côté de Cossonay, où les velléités de rapprochement avec ses deux voisines, Dizy et La Chaux, commencent à sérieusement prendre forme.

La preuve, hier soir, à Cossonay, où était présenté le contrat de mariage, en présence de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux. En fait de contrat de mariage, il s’agit de la convention de fusion qui sera soumise au vote des trois organes délibérants concernés, le 23 mars prochain, à la même heure.

Si le projet passe la rampe des Conseils, il sera ensuite soumis au vote des populations. La nouvelle commune fusionnée verrait ensuite le jour au 1er juillet 2016.

Pour la première législature, chaque ancienne commune formera un arrondissement électoral. Les sièges de Municipalité seront répartis comme suit: 4 pour Cossonay, 2 pour La Chaux et 1 pour Dizy.

En attendant, les habitants des trois entités fiancées ont pu découvrir le nom de la future commune. «Ce sera Cossonay», lance Georges Rime, syndic de Cossonay, qui précise: «Il s’agissait de l’ancien chef-lieu et du nom le plus connu dans la région et dans le reste du canton. Mais les noms des anciennes communes, qui deviendraient des localités en cas de fusion, seraient maintenus.»

Tout aussi symboliques, les armoiries ont également été présentées hier soir. «Le blanc et le bleu proviennent des actuelles armoiries de Cossonay et de Dizy, tandis que les croix de Malte renvoient à celle de La Chaux, de sorte que les trois fiancées soient représentées dans le visuel de la future commune.»

Baisse d'impôts promise à Dizy et La Chaux

Au chapitre des finances, les deux «petits» villages du ménage à trois, La Chaux et Dizy, tirent leur épingle du jeu. Le document prévoit en effet un taux d’imposition de 70% pour la future commune. Actuellement, les taux des fiancées sont de 69,3% pour Cossonay, de 74% pour Dizy et de 77% pour La Chaux.

Enfin, incitation financière communale oblige, l’Etat garnira la corbeille de la mariée à hauteur de 590 000 francs. (24 heures)

Créé: 13.03.2015, 10h10

Articles en relation

Onze villages du district de Morges envisagent un avenir commun

Fusion Les autorités de plusieurs communes des hauts du district ont esquissé les prémices d’un rapprochement, voire d’une fusion. Plus...

Six communes du projet Asse et Boiron prêtes à s'unir à nouveau

Fusion Les communes qui ont dit oui à la fusion Asse et Boiron relanceront le processus. Mais au début de la prochaine législature. Plus...

Pour un maintien du lieu d'origine après une fusion

Identité Le Conseil d'Etat soumettra au Grand Conseil un projet de révision de la loi sur les fusions permettant de garde sa commune d'origine. Plus...

Petite philosophie des fusions de communes

L'invité Olivier Delacrétaz, président de la Ligue vaudoise, plaide pour le pragmatisme en matière de fusion. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...