Passer au contenu principal

Autour de Cossonay, le contrat de mariage est sous toit

La convention de fusion pour le rapprochement entre Cossonay, Dizy et La Chaux a été présentée au public jeudi soir. Les Conseils voteront fin mars.

«Parti d’azur et d’argent au sautoir chargé de trois croix de Malte posées en bande, le tout de l’un à l’autre.» La définition des futures armoiries est des plus poétiques.
«Parti d’azur et d’argent au sautoir chargé de trois croix de Malte posées en bande, le tout de l’un à l’autre.» La définition des futures armoiries est des plus poétiques.
DR

Encore au stade de vague projet dans onze communes du district (24 heures de jeudi), la volonté de fusionner est beaucoup plus concrète du côté de Cossonay, où les velléités de rapprochement avec ses deux voisines, Dizy et La Chaux, commencent à sérieusement prendre forme.

La preuve, hier soir, à Cossonay, où était présenté le contrat de mariage, en présence de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux. En fait de contrat de mariage, il s’agit de la convention de fusion qui sera soumise au vote des trois organes délibérants concernés, le 23 mars prochain, à la même heure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.