Une couleuvre en vadrouille dans une villa à Lussy-sur-Morges

InsoliteVendredi, le SIS-Morget est intervenu dans une maison de Lussy-sur-Morges pour déloger un serpent peu coopératif.

Inoffensive, la couleuvre à collier a été relâchée par des spécialistes.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pompiers du SIS-Morget ont dû faire face à une situation peu commode vendredi: un serpent s'était introduit dans une villa de Lussy-sur-Morges. L'intrus a sans doute profité d'une fenêtre ouverte pour se glisser dans la maison et visiter les lieux. «Le chien du propriétaire a senti sa présence et s'est mis à grogner, raconte Sébastien Pahud, responsable presse du SIS-Morget. C'est alors que nous avons été alarmés.»

Ne sachant pas à quel spécimen ils avaient affaire, les sapeurs ont pris toutes leurs précautions pour attraper le reptile, peu coopératif. Les pompiers ont enfilé leur matériel de protection et sont partis à la chasse au serpent, équipés d'une perche et d'une caisse. «Nous avons suivi des cours pour faire face à ces situations, mais il y a toujours une part d'improvisation, explique Sébastien Pahud. Heureusement que ces interventions sont rares, car les pompiers ne les aiment pas. Chacun a ses petites phobies!»

Il s'est révélé que l'intrus était une inoffensive couleuvre à collier. L'animal a été confié à la Maison de la Rivière, à Tolochenaz, qui lui a rendu sa liberté.

Créé: 25.07.2016, 14h49

Articles en relation

Un serpent-cadeau sur sa terrasse

Yverdon-les-Bains Quelle ne fut pas la surprise d'un Yverdonnois lorsqu'il a découvert que quelqu'un avait abandonné un serpent des blés dans un carton devant son domicile. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.