Crans accueillera une cinquantaine de migrants

AsileLe Canton a réquisitionné l’abri PCi communal. Qui abritera très vite son lot de requérants d’asile.

Les demandeurs d’asile séjourneront uniquement les nuits dans l’abri PCi communal de Crans-près-Céligny, situé juste sous La Poste.

Les demandeurs d’asile séjourneront uniquement les nuits dans l’abri PCi communal de Crans-près-Céligny, situé juste sous La Poste. Image: Georges Meyrat - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On y est opposé, mais comme on n’a pas le choix, on fera en sorte que tout se passe au mieux.» Syndic de Crans-près-Céligny, Jean-Léon Blanc accepte donc comme une fatalité l’arrivée très prochaine d’une cinquantaine de demandeurs d’asile dans l’abri PCi communal, juste sous La Poste. Uniquement les nuits, puisque les demandeurs d’asile profiteront du centre d’accueil de jour nyonnais du Canyon, dont l’ouverture est prévue le 1er octobre.

Des assurances qui ne suffisent pas à convaincre le syndic: «Nous trouvons peu convenable de loger dans un sous-sol des gens qui fuient de telles horreurs. Il faut trouver d’autres solutions, plus humaines!» Et l’élu d’avouer ensuite que sa «petite commune n’a, c’est vrai, rien à offrir». Autre raison des réticences municipales: «La sécurité! L’abri se trouve à côté de deux écoles, et avec l’expérience de Nyon, les problèmes de deal qu’ils ont connu, nous sommes inquiets!» De la situation nyonnaise, très tendue avec 130 requérants logés, Crans sera pourtant loin. «Nous avons appris de ce précédent et il est exclu de connaître à nouveau cette situation, rassure Evi Kassimidis, chargé de communication à l’EVAM. C’est pourquoi nous organisons désormais de plus petites structures, dans lesquelles tout se passe plutôt bien. D’ailleurs, le fait qu’on entende si peu parler des structures existantes est un bon indicateur.»

Un peu plus de 8% des arrivants

Heureusement, car la situation de l’asile en Suisse n’est pas près de se détendre. «Berne nous attribue un peu plus de 8% des arrivants, c’est à nous de trouver des solutions, rappelle le conseiller d’Etat Philippe Leuba. Et pour l’instant, on n’a rien d’autre à proposer que ces abris.» Avec Crans, treize de ces structures seront ainsi mobilisées dans le canton, alors que 5800 personnes sont placées sous la responsabilité de l’EVAM.

«Nous sommes sur tous les fronts, on étudie toutes les possibilités», insiste Evi Kassimidis. Une façon de dire que l’abri est l’ultime solution. «Les cantons de Berne et d’Argovie ont dû demander des tentes à l’armée alors qu’arrive l’automne, rappelle Philippe Leuba. Il n’est pas question pour nous d’en arriver là, évidemment.» Alors l’EVAM lorgne toute structure adaptée, par exemple les colonies de vacances, inutilisées une bonne partie de l’année. «Même si c’est pour quelques mois, c’est déjà ça!» plaide Evi Kassimidis. Et le magistrat de tonner, tout de même: «Il ne faut pas se leurrer. Si nous réquisitionnons des abris, c’est qu’aucune, vraiment aucune Commune ne nous a proposé de solution alternative!»

Autant d’arguments que Philippe Leuba viendra développer à Crans, le 28 septembre à 19 h 30, juste avant le Conseil communal. «Et nous allons discuter avec la Commune pour trouver les meilleures solutions afin que les choses se déroulent le mieux possible.» Un échange dont se réjouit Jean-Léon Blanc. «Nous sommes bien conscients que nous n’avons pas le choix. C’est donc à nous de veiller à assurer une saine cohabitation, que ces gens se sentent bien accueillis, qu’ils trouvent chez nous tout le confort que l’on pourra leur offrir.» Un vivre ensemble à cultiver rapidement, puisque les premiers arrivants s’installeront sans doute «dans les jours suivant la séance d’information, estime Evi Kassimidis. Tout dépendra des travaux d’aménagement à mener, mais ça ira très vite.»

Créé: 22.09.2015, 07h20

Articles en relation

Clarens accueille ses réfugiés d’Erythrée

Asile Destiné à 75 requérants, l’abri PCi du grand village montreusien a ouvert ce mardi soir. La veille, une séance d’information très animée a réuni 250 personnes. Plus...

Montreux ouvrira un centre PCi pour l’EVAM

Clarens La commune offrira dès mardi 75 lits dans l’abri PC du collège Vinet à Clarens. Plus...

Obligée de rouvrir un abri PC, l’EVAM veut louer des logements

Migrants Le nombre de nouveaux requérants a été multiplié par six entre avril et juin. L’EVAM cherche de nouvelles solutions. Plus...

Un foyer accueillera 70 requérants à Lausanne

Asile L'EVAM ouvrira dès le 1er juin un foyer de séjour temporaire pour les demandeurs d'asile. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage