La destruction des Halles CFF lance la métamorphose du quartier de la gare

MorgesL’ancien lieu de fête a complètement disparu. Place aux étapes suivantes.

Longtemps dans l’air, la démolition des Halles en bois sises dans le cœur de la ville marque le coup d’envoi d’une révolution urbanistique dans un quartier emblématique.

Longtemps dans l’air, la démolition des Halles en bois sises dans le cœur de la ville marque le coup d’envoi d’une révolution urbanistique dans un quartier emblématique. Image: André Locher, www.swisscastles.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est fou comme un mythe peut être réduit en morceaux en quelques heures. C’est le cas des Halles CFF, dont la disparition spectaculaire laisse un grand vide qui sera très vite comblé. Le contre-la-montre est lancé.

1. Les Halles CFF

C’en est bel et bien fini des Halles CFF. Les pelleteuses ont achevé leur travail de démolition cette fin de semaine. Il ne reste plus qu’à évacuer les dernières lambourdes posées en amas sur le sol. Sur les 300 tonnes de bois de la structure, une bonne partie deviendra déchets ou copeaux. L’autre partie sera transformée en chalets par une entreprise de construction, ou en mobilier urbain pour le nouveau quartier des halles, via un concours organisé par l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL).

2. Les bâtiments UCAR

La prochaine démolition concerne maintenant les bâtiments qui accueillaient à l’époque l’Union des coopératives agricoles romandes (UCAR). Ils seront détruits à partir de la semaine prochaine, même si les toitures ont été déjà en partie enlevées. Si jusqu’à aujourd’hui les deux bâtisses servaient de dépôts et de bureaux pour les anciens exploitants d’Arvinis, elles étaient exploitées à l’époque par les paysans de la région pour faire transiter leurs productions de fruits et de légumes ainsi que leurs engrais, semences et produits phytosanitaires. A la place du P+R, des Halles et de l’ancien site de l’UCAR, 225 appartements, une école, une crèche, des commerces et des surfaces administratives sont attendus.

3. La halle marchandises

Une fois l’ex-UCAR rasé, tous les travaux de démolition seront interrompus sur le site, le temps que les ouvriers équipent les voies CFF d’une paroi de protection. Une fois celle-ci installée, à la mi-juin, la halle marchandises pourra alors être détruite à son tour. Ces locaux servent actuellement à entretenir les trains qui peuvent, un par un, venir se refaire une santé à l’intérieur. «Nous allons détruire la halle mais garder la voie de marchandise afin d’évacuer la terre et les gravats du terrassement par le rail, ce qui évitera les allers et retours incessants des camions», souligne Crispino Buccino, chef de projet aux CFF.

4. Le parking P+R

Le parking Park + Rail disparaîtra le 1er juin. Les travaux de démolition terminés, c’est la phase de terrassement qui débutera à la mi-juin. Lors de cette étape, le terrain sera mis au même niveau que l’actuelle place de la Gare. Le nouveau parking souterrain sera creusé sous les bâtiments et prendra place sur 3 niveaux. Il offrira en 2019 plus de 700 places, dont 310 dédiées au P+R.

5. L’Ilot Sud

Le périmètre appelé «Secteur Ilot Sud» – situé pile en face de la gare – sera remplacé par des immeubles flambant neufs destinés prioritairement au logement. La démolition des bâtiments actuels devrait vraisemblablement commencer en 2017. «Nous avons encore une petite incertitude qui dépend de l’obtention du permis de construire. Elle sera déposée entre fin avril et début mai, explique Guillaume Roud, responsable des relations publiques à l’Agence Trio. Dès que nous aurons l’aval des autorités, nous pourrons aller de l’avant.»

Quoi qu’il en soit, les locataires des appartements ont jusqu’au 30 novembre pour déménager. «Rien ne commencera bien évidemment avant cette date. Quand aux travaux de construction, nous espérons les lancer début 2018.» Le nouvel Ilot Sud devrait voir le jour à l’horizon 2020. L’ensemble permettra de multiplier par deux le nombre de logements (160). (24 heures)

Créé: 17.03.2017, 20h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...