Deux chiens permettent l'arrestation de quatre cambrioleurs

MorgesSurpris mardi par sa victime en plein méfait, un cambrioleur a pris la fuite. Il a été retrouvé avec trois complices, grâce notamment à l'intervention de deux chiens policiers. L'un des suspects a tenté d'étrangler l'un des animaux.

Le cambriolage a eu lieu au chemin de Plantaz (1) et les arrestations se sont déroulées non loin de la gare de Chigny (2).


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rattrapé par le chien policier qui le poursuivait, le suspect est allé loin pour se défaire des crocs de l'animal. Jusqu'à tenter de l'étrangler. Les policiers suivant de près, l'animal est sauf et le cambrioleur, en prison.

C'était mardi, très tôt le matin. Vers 4h15, au chemin de la Plantaz à Morges, un homme surprend un inconnu en train de fouiller ses affaires dans sa chambre à coucher. Le voleur prend la fuite, la victime appelle le 117. La gendarmerie engage alors plusieurs patrouilles des polices communale et cantonale, ainsi que deux patrouilles de la brigade canines.

Caché dans un champ de colza En une vingtaine de minutes, les chiens flairent une piste et mènent les agents non loin de la gare de Chigny. Un individu est alors retrouvé, caché dans un champ de colza. Puis trois autres, plus loin, dont le dernier a été rattrapé par l'un des chiens. Ils sont âgés de 19 à 25 ans. D'origine albanaise, ils n'ont pas de domicile connu et sont sous le coup d'une demande de mise en détention provisoire par le procureur qui les a entendus.

Le flair des chiens a permis de retrouver différents objets «de provenances suspectes» non loin des lieux d'arrestation, mentionne encore le communiqué de police.

Créé: 15.05.2014, 12h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.