Deux sociétés de taxis se font pirater leur boîte mail

NyonDes arnaqueurs ont tenté d’extorquer de l’argent à des clients de deux compagnies de taxis.

La petite compagnie Taxi La Côte a été victime d'un piratage de son adresse mail.

La petite compagnie Taxi La Côte a été victime d'un piratage de son adresse mail.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’ai besoin de te parler… J’ai subi une agression… Je souhaiterais que tu me prêtes 1500 euros…» Voici, en résumé, le mail qu’ont reçu lundi plusieurs clients de la compagnie Taxi La Côte, comme s’il avait été envoyé par le patron de cette société. En fait, ce sont des arnaqueurs qui ont usurpé son adresse. La même mésaventure est arrivée récemment à AAB Taxi Nyon. L’usage du tutoiement a mis la puce à l’oreille aux gens ciblés. Personne n’a été piégé. Mais il s’en est fallu de peu.

Emails trompeurs

«On s’est heureusement très vite rendu compte du problème car un client nous a contactés pour nous le signaler, raconte Driton Rexhaj, de Taxi La Côte. On a donc fait le maximum pour avertir nos contacts et on a changé le mot de passe de notre compte à deux reprises. À notre connaissance, personne ne s’est fait avoir. Nous n’avons pas l’habitude de tutoyer nos clients.»

Les filous sont visiblement très actifs, puisque AAB Taxi Nyon a aussi été victime d’un piratage. «Une cliente pour qui nous avions organisé plusieurs transports entre l’aéroport et le château de Bogis-Bossey, où se tenait un meeting, a eu des échanges de mails avec des arnaqueurs qui ont utilisé notre adresse mail et notre logo, raconte Afrim Rexhaj, patron de la société. Ils lui ont demandé de payer sa facture sur un compte postal ouvert à Rome avec toutes mes coordonnées.»

«Juste à temps»

Afrim Rexhaj a découvert l’arnaque quand la cliente lui a envoyé un mail pour le remercier de l’avoir informée de la mise à jour de son compte. «J’ai pu bloquer la transaction juste à temps.» Depuis, la société a renforcé la sécurité des accès à son compte.

Porte-parole de la police cantonale, Olivia Cutruzzola recommande de ne jamais transmettre ses données personnelles et de ne jamais verser d’argent sans avoir vérifié qui est le destinataire. «Une fois le préjudice commis, il est très difficile pour la police d’enquêter car les escrocs se trouvent dans différents pays étrangers», explique-t-elle. (24 heures)

Créé: 10.04.2019, 18h07

Articles en relation

Des e-mails d’employés de la BCV ont été piratés

Cybersécurité Les employés des banques cantonales utilisent leurs adresses e-mail professionnelles pour des usages privés sur internet. Une attitude à risque qui peut les exposer. Plus...

L'EPFL victime d'une vaste attaque informatique

Piratage L’opération a consisté à proposer une vraie fausse page du portail e-mail de l’EPFL. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.