Le difficile dialogue entre syndicat et commerçants à Nyon

TravailAprès l’échec de l’extension des horaires des commerces, des employés auraient été menacés en raison de leur engagement.

La survie des commerces est au centre des préoccupations en ville de Nyon.

La survie des commerces est au centre des préoccupations en ville de Nyon. Image: Alain Rouèche-Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques semaines après que la sanction populaire est tombée, l’extension des horaires des commerces fait toujours débat à Nyon. Si les électeurs ont refusé le 22 septembre d’octroyer une heure d’ouverture en plus aux magasins le samedi, les traces de la campagne sont encore visibles. «Le comité référendaire a appris que des pressions sont exercées contre certains membres du personnel de vente nyonnais», s’est inquiété Sacha Vuadens lors du Conseil communal de lundi soir. Le socialiste a condamné le comportement d’un employeur envers des collaborateurs s’étant engagés contre l’extension des horaires.

«Nous avons eu connaissance de pressions mises par les deux camps, a réagi le syndic, Daniel Rossellat. Nous avons appelé chacun au calme.» Pendant la campagne, des affiches avaient été arrachées dans les commerces qui avaient pris position pour l’extension de l’horaire.

Reste que les représentants des commerces et ceux qui défendent les employés devront bientôt s’asseoir à la même table. L’objectif reste l’élaboration d’une nouvelle convention collective de travail (CCT) pour les métiers de la vente. L’incapacité à s’entendre sur ce sujet avait conduit au référendum il y a quelques mois.

La Municipalité, qui a proposé de jouer un rôle de médiateur, a rencontré la Société industrielle et commerciale et le syndicat Unia. La première souhaite analyser le scrutin avant de se lancer dans une nouvelle phase de négociation, alors que le second a exprimé son intention de reprendre le dialogue. «Nous avons proposé de le reprendre début 2020», précise le syndic, en insistant sur la volonté municipale «d’appuyer toutes les démarches en vue d’une CCT cantonale» qui permettrait d’harmoniser les pratiques entre les communes.

Créé: 08.10.2019, 19h58

Articles en relation

Les magasins n’ouvriront pas jusqu’à 19h à Nyon

Référendum La population a refusé l’extension d’une heure le samedi pour les commerces. La qualité de vie du personnel a primé. Plus...

Affiches vandalisées à Nyon

Référendum Le scrutin de dimanche sur l’horaire des commerces aiguise les passions. Plus...

La survie du commerce à Nyon tient-elle à l’horaire?

Référendum Le 22 septembre, les citoyens diront si les magasins pourront ouvrir le samedi jusqu’à 19h, comme en périphérie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...