Passer au contenu principal

Divonne renonce au projet d’usine d’eau minérale

Le maire de la cité thermale a annoncé mardi soir qu’il n’y aura pas d’usine d’embouteillage. Il a reçu une salve d’applaudissements.

Stop Embouteillage manifestait encore avant d’apprendre l’abandon du projet.
Stop Embouteillage manifestait encore avant d’apprendre l’abandon du projet.
JEAN-LUC GUINNARD

Volte-face inattendue des autorités divonnaises. Devant une salle de l’Esplanade archipleine de plus de 500 personnes, le maire de Divonne Vincent Scattolin a surpris tout le monde en annonçant l’arrêt du projet de construire une usine d’embouteillage d’eau minérale dans sa ville. Ce projet monumental, qui prévoyait la production de 400 millions de bouteilles d’eau par année, était décrié des deux côtés de la frontière. Les opposants craignaient son impact sur les sources d’eau de la Versoix et le trafic transfrontalier de 160 camions par jour. Même le Conseil fédéral avait été interpellé sur ce dossier bouillonnant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.