A la Dôle, les seules pistes du Jura où il fait bon skier

RelâchesA cause du faible manteau neigeux, le massif vaudois drainera la plupart des vacanciers de l’ouest jurassien.

Grâce à son altitude, son exposition au nord et des pistes assainies, la Dôle offre de bonnes conditions pour le ski.

Grâce à son altitude, son exposition au nord et des pistes assainies, la Dôle offre de bonnes conditions pour le ski. Image: Janine Jousson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On se bousculera à la Dôle, dès ce week-end et durant les relâches vaudoises. Le plus haut sommet de l’Ouest jurassien (1677 mètres) offrira les meilleures conditions de ski du domaine franco-suisse entre Saint-Cergue et Les Rousses (F). Auparavant, lorsque le manteau neigeux était mince, les Français, avec leurs boulevards planes et leurs canons à neige, avaient toujours un coup d’avance sur les pistes caillouteuses de la Dôle. Or, depuis que ces dernières ont été assainies, la donne a changé.

«Alors qu’on a pu maintenir l’ouverture de 44% des pistes sur l’ensemble des massifs, celui de la Dôle est ouvert à 78%. Seules deux de ses pistes, celle de compétition et celle des Quatre-Murs, sont fermées», explique Claire Devillers, chargée de communication à la Sogestar, la société qui gère la station des Rousses (F). Mais en raison des faibles chutes de neige ?il y a un mètre au sommet, dix centimètres à peine au départ du télésiège?, des rafales de vent et des redoux incessants, il a fallu déplacer de la neige et la travailler pour éviter la formation de glace dans les hauts.

Faute de neige, l’école de ski des Rousses a déplacé ses cours à la Dôle, qui promet de drainer le plus gros flux des skieurs, en cette période de vacances des Vaudois, mais aussi des Parisiens et des habitants du Nord-Pas-de-Calais. L’ouverture du domaine étant partielle et très changeante selon la météo, la Sogestar a fait un effort sur les tarifs en renonçant à vendre le forfait franco-suisse. Il suffira d’acheter le forfait d’un seul massif, comme celui d’Espace Dôle (31 francs par adulte, 22 francs par enfant), pour skier sur l’ensemble du domaine franco-suisse, sauf au Noirmont, qui est fermé. Les chutes de neige attendues en début de semaine prochaine devraient améliorer la situation dans l’arc jurassien.

Blues en basse altitude

Pour ce qui est du ski de fond, on peut s’élancer côté français sur les 60 km de pistes des forêts du Massacre et du Risoux, alors qu’à la Givrine, il n’est pas possible de tracer les pistes, faute de neige au départ du col. «Mais les pistes sont praticables jusqu’au col du Marchairuz», précise une responsable de l’Office du tourisme de Saint-Cergue. En revanche, les trois pistes de ski alpin du village n’ont pas encore ouvert cet hiver. Heureusement, la petite patinoire saisonnière, installée au pied des pistes, fait le plein de visiteurs, même si le redoux a tendance à la transformer en piscine!

À la vallée de Joux, tous les téléskis sont fermés en attendant la neige. Et seuls 20 des 115 km de pistes de ski de fond sont praticables. Même chose à Sainte-Croix, où le responsable des remontées mécaniques des Rasses espérait ouvrir ce week-end. «Mais la pluie et le redoux ont fait fondre cet espoir.» Dans la région, côté ski de fond, seuls 10 km de pistes sur 100 sont praticables.

Créé: 15.02.2020, 10h26

Articles en relation

Les ski-clubs délaissent la Dôle pour la neige des Alpes

La Côte Des bus emmènent tous les week-ends les skieurs dans des stations plus funs et plus enneigées. Plus...

Après les tempêtes, une météo idéale

Après les vents tempétueux et la pluie de ces dernières semaines qui ont provoqué plusieurs jours de fermeture voire occasionné des dégâts sur les domaines skiables, la situation est revenue à la normale dans les Alpes vaudoises. À Leysin, Les Mosses, Villars, Gryon, Les Diablerets, Rougemont ainsi qu’aux Rochers-de-Naye, tout s’annonce pour le mieux pour les relâches vaudoise.

«Les conditions sont très bonnes, même s’il a fallu beaucoup travailler à certains endroits pour que ce soit le cas», signale Jean-Marc Udriot, directeur de Télé-Leysin-Les Mosses-La Lécherette. Aux Diablerets, seule la piste de Vers-l’Eglise est impraticable. Tout comme la liaison vers Barboleuse à Gryon. «En dessous de 1200 m, les conditions sont difficiles. Nous n’avons pas été aidés par la pluie qui a d’ailleurs en partie perturbé cette première semaine de relâches, regrette Christian Dubois, directeur de Télé-Vilars-Gryon Diablerets. Mais le week-end s’annonce ensoleillé et la majeure partie de la semaine à venir également. Nous allons au-devant de belles relâches.»

Le tableau est bien plus morose à plus faible altitude: sur la Riviera, les pistes des Paccots, Rathvel ou encore des Pléiades restent fermées. «Il est tombé 10cm la nuit dernière; pas assez pour nous permettre d’ouvrir», annonce Frédéric Sauteur, président des remontées mécaniques de Rathvel, où seul le jardin des neiges est accessible. De nouvelles précipitations sont espérées dès mardi. À noter que la piste de fond des Paccots est praticable.

D.G.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.