Ebranlée, la gauche finit par renouer avec le succès à Morges

MorgesLes cinq candidats de la gauche ont été élus au détriment de l’Indépendant Daniel Buache, éjecté. Le PLR garde ses deux sièges.

Les sept élus. De gauche a droite: Sylvie Podio (VERT), Jean-Jacques Aubert (PLR), Philippe Deriaz (PS) Eric Zuger (PS), le syndic Vincent Jaques (PS) , Mélanie Wyss-Pittet (PLR) et Anne-Catherine Aubert (PS) après les résultats lors des élections Municipales de Morges. Ce dimanche 20 mars 2016. Devant l'Hotel de Ville a Morges.

Les sept élus. De gauche a droite: Sylvie Podio (VERT), Jean-Jacques Aubert (PLR), Philippe Deriaz (PS) Eric Zuger (PS), le syndic Vincent Jaques (PS) , Mélanie Wyss-Pittet (PLR) et Anne-Catherine Aubert (PS) après les résultats lors des élections Municipales de Morges. Ce dimanche 20 mars 2016. Devant l'Hotel de Ville a Morges.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sérieusement mise à mal par la droite lors du premier tour, la gauche a fini par retomber sur ses pattes. Désunis le 28 février dernier, PS et Verts se sont rabibochés en urgence et ont uni leurs forces pour freiner le PLR. Pour mémoire, ce dernier a fait une montée en puissance, réussissant à faire passer ses trois candidats dans les sept premiers. Et à provoquer, avec les dix autres papables, un ballottage général dans la foulée. Pour le second tour, la stratégie rose-verte s’est avérée payante. Les cinq candidats (4 socialistes et une Verte), emmenés par le syndic sortant Vincent Jaques (53,69%), ont passé l’épreuve haut la main. Lancé à pleine vitesse, le rouleau compresseur de la gauche n’a laissé que peu de chance aux six autres candidats. Ecrasant au passage l’Indépendant sortant Daniel Buache (23,94%), le PLR Baptiste Müller (39,52%), Philippe Laurent (16,47%) de l’Entente Morgienne ainsi que l’UDC Jean-Pierre Morisetti (13,49%),

Seul le PLR Jean-Jacques Aubert (45,68%) a réussi à s’interposer dans la mêlée rose-verte. Malgré sa victoire, l’élu ne cache pas une certaine amertume. «C’est un hold-up de la gauche, s’emporte-t-il dans une pique bien sentie. A cause de ses cinq candidats, nous n’avons pas réussi à gagner un troisième siège.» A ses côtés, Pierre Marc Burnand, vice-président du PLR Morges, acquiesce. Et va même plus loin: «Ce vote n’est pas représentatif des forces au Conseil (ndlr: PLR et PS sont au coude-à-coude avec 32 et 33 conseillers). Pour la prochaine législature, on sera constamment dans l’opposition alors que l’on aurait pu être dans la construction avec un meilleur équilibre à la Municipalité.»

Un avis que ne partage pas le syndic, Vincent Jaques: «On a réussi à transformer l’essai. Il correspond aux aspirations des Morgiens, qui votent à gauche. Cela s’inscrit dans la continuité de ce qui a été déjà réalisé lors des précédentes législatures.»

Des larmes sur le parvis

Grand perdant de ce second tour, Daniel Buache peinait à retenir ses larmes lorsque le syndic est venu le saluer devant l’Hôtel de Ville. Il faut dire qu’il a perdu de précieuses voix, attribuées à Philippe Laurent, qui a surfé sur le même discours centriste. «Je ne m’y attendais pas et je pensais avoir mes chances, regrette Daniel Buache, qui a vendu ses deux boulangeries en 2011 pour se consacrer à la chose publique. Je vais garder ma fiduciaire, mais pour l’avenir, je n’en sais encore rien.»

Si ce dernier laissait couler ses larmes sur le parvis de l’administration, d’autres exultaient, à l’image de la Verte Sylvie Podio (44,83%), qui a eu chaud au premier tour en terminant 9e. «L’alliance avec le PS a été payante. C’est une victoire de la gauche, mais c’est aussi une victoire féminine. Trois femmes à la Municipalité, c’est une première.» La PS Anne-Catherine Aubert-Despland (43,53%) et la PLR Mélanie Wyss-Pittet (40,86%) rejoignent l’équipe, complétée par les socialistes Eric Züger (50,09%) et Philippe Deriaz (44,75%). (24 heures)

Créé: 20.03.2016, 18h04

Commentaire: une victoire en demi-teinte

Pour la prochaine législature, le?scénario se répète. Encore. Et encore. Comme en 2006 et en 2011, la gauche s’apprête à régner en maître sur Morges pour les cinq prochaines années, ne laissant que les miettes à ses adversaires. Elle empêche le PLR de gagner du terrain, l’Entente Morgienne de revenir autour de la table et l’UDC de faire carrément son entrée.

Sauf que, cette fois, cette sacro-sainte victoire de la gauche a été beaucoup plus difficile à décrocher. Lors des précédentes législatures, elle coiffait la couronne de lauriers dès le premier tour. Ce qui n’a pas été le cas cette année. En somme, c’est une victoire en demi-teinte.

Contrairement au vote à la majorité absolue du premier tour, le vote à la majorité relative a sans nul doute permis à la gauche de s’en sortir en limitant la casse. Une règle politique qui laisse un goût d’autant plus amer à certains adversaires.

Le clivage gauche-droite, très exacerbé à l’organe délibérant de Morges, repartira de plus belle en juillet prochain. Là aussi, le scénario va se répéter. Encore. Et encore.

Articles en relation

Morges doit repenser sa mobilité avant de grandir

Élections communales Résoudre le casse-tête trafic sera l’enjeu majeur de la future législature. Plus...

Douze candidats visent l’Exécutif de Tolochenaz

Elections communales Les affaires communales suscitent des vocations dans le district de Morges. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.