Passer au contenu principal

Après l’échec des référendums, le bras de fer se poursuit à Tolochenaz

Désavoués de justesse dimanche, les opposants dirigent désormais leur regard vers le futur quartier du Molliau.

Dans la ligne de mire des opposants, le futur quartier du Molliau, qui devrait accueillir 2000 nouveaux habitants.
Dans la ligne de mire des opposants, le futur quartier du Molliau, qui devrait accueillir 2000 nouveaux habitants.
VANESSA CARDOSO - A

«C’est frustrant de voir qu’il manquait un cheveu pour réussir», soupire Jean-François Huguelet, membre de la Communauté d’intérêts de Tolochenaz (CiTol). Quatre jours après l’échec des deux référendums liés au futur quartier En Cornachon et à l’achat de bâtiments au cœur du village (notre édition du 27 novembre), les opposants – dont la CiTol fait partie – ne baissent pas les bras pour autant. Le quartier qu’ils décriaient se réalisera, soit. Un centre villageois verra le jour grâce à l’acquisition des bâtisses, bon. Mais les récalcitrants comptent bien faire entendre leur voix quant à l’avenir de Tolochenaz et de ses 1800 habitants. Car, dans ce village dispatché, hétérogène, les projets urbanistiques touchent une corde particulièrement sensible.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.