L’enlisement menace la politique nyonnaise

Conseil communalLa gauche lâche un coup de gueule contre le PLR, qui refuse des projets de la Municipalité de centre-droite, sans débat.

La situation financière difficile de la Ville de Nyon provoque des tensions entre les groupes politiques.

La situation financière difficile de la Ville de Nyon provoque des tensions entre les groupes politiques. Image: MARIUS AFFOLTER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La politique nyonnaise risque l’enlisement puisque les principaux partis mènent une politique d’opposition. Ces derniers mois, le groupe PLR, le mieux représenté au sein du Conseil communal, a combattu plusieurs projets stratégiques de la Municipalité, dans laquelle la plateforme de centre droit est pourtant majoritaire. Lundi soir, Verts et socialistes qui les avaient défendus ont affirmé leur ras-de-bol de se sentir pris entre deux feux issus de la même famille. L’Exécutif pourrait se retrouver plus isolé que jamais jusqu’à la fin de la législature.

«Ce n’est pas à nous de défendre les projets de l’Exécutif de centre droit comme ce fut le cas ces derniers mois dans un souci de consensus, déclare Chloé Besse. Nous mènerons désormais une politique d’opposition plus musclée en défendant des thèmes qui nous sont chers comme les prestations publiques, le logement ou la culture.» La présidente de la section locale des socialistes a aussi démissionné de la présidence de la Commission des finances lors du débat sur le budget. Celui-ci est un bon exemple de l’équilibre précaire qui prévaut aujourd’hui au sein des autorités.

«Nous mènerons désormais une politique d’opposition plus musclée en défendant des thèmes qui nous sont chers»

Avec un déficit de quelque 8,6 millions de francs, le budget 2020 ne satisfait personne. La Commission des finances a dans sa majorité invité l’assemblée, sans enthousiasme, à le soutenir. La représentation PLR a signé un rapport de minorité proposant de le refuser sans apporter de réelles pistes d’économie et sans ouvrir le débat pendant la séance. Aucun amendement n’a ainsi été déposé pour réduire l’excédent de charges et le groupe PLR a refusé en bloc les conclusions. Le budget a toutefois été adopté avec le soutien du reste de l’assemblée. «Ce qui est désagréable, c’est que le PLR joue un double jeu, s’irrite le Vert Pierre Wahlen. Il refuse le budget sans esquisser la moindre solution, tout en sachant qu’il sera in fine accepté puisque les autres partis sont responsables.» «Ce n’est pas au Conseil communal mais à la Municipalité de dire où faire des économies, explique Yves Gauthier-Jaques, chef de groupe. Les amendements ne serviraient à rien.» Mardi soir à Rolle, où les finances sont au plus mal, 22 amendements ont pourtant été débattus pour réduire le déficit d’un budget dans le rouge vif.

La crise politique semble profonde. Le PLR n’entend pas reprendre la présidence de la Commission des finances laissée par les socialistes. Chloé Besse aurait dû l’assumer jusqu’en été 2021, date du terme de la législature. «Le PLR ne peut que regretter la méthode irascible choisie par la plateforme de gauche qui consiste à refuser d’assumer la fonction politique incombant à ses conseillères et conseillers et à ignorer les responsabilités inhérentes au mandat à chaque élu», réagit la présidente locale, Rachel Cavargna-Debluë. Son groupe ne prendra pas la présidence de la commission.

Créé: 10.12.2019, 21h49

Articles en relation

Les finances de Nyon s’enfoncent dans le rouge

Politique L’exercice 2018 a clos sur un déficit de 6,1 millions de francs. C’est mieux que ce qui est attendu pour l’année en cours. Plus...

Nyon gèle des projets avant de couper dans le budget

Finances La Municipalité a présenté la liste des 60 projets reportés pour préserver ses finances. Ce n’est qu’un premier pas. Plus...

Nyon fait une thérapie de groupe autour de ses finances

Politique Une semaine après le refus de la hausse d’impôts, les premières Assises financières ont eu lieu samedi. D’autres suivront. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.