L’Esp’Asse entame le premier volet de sa mue

ExtensionLe centre socioculturel de Nyon va transformer deux bâtiments pour offrir plus de locaux et des logements.

Voilà à quoi ressemblera l'Esp'Asse d'ici à quelques années. Au milieu, la

Voilà à quoi ressemblera l'Esp'Asse d'ici à quelques années. Au milieu, la "Tourelle", qui accueillera Caritas et quatre logements. Image: Envar Architectes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis dix-huit ans, l’ancienne friche industrielle de l’usine Stell­ram est occupée par de nombreux organismes sociaux et d’entraide, ainsi que par des artistes qui y ont aménagé leur atelier. Propriétaire des lieux, la Fondation Esp’Asse a élaboré et obtenu un plan de quartier qui lui permettra progressivement d’étendre et d’optimiser les locaux mis à disposition. Elle soumettra bientôt à l’enquête publique la transformation de deux immeubles.

Le premier, un long bâtiment de deux niveaux situé en contrebas de la parcelle, le long de l’Asse, abrite l’association de réinsertion Pro-Jet. Sa façade en rideau étant protégée, les murs existants seront conservés, mais l’intérieur totalement vidé. Le bâtiment sera rehaussé de deux étages, dont la structure sera en bois.

«Pro-Jet y restera et pourra utiliser ces nouveaux espaces, qui abriteront également cinq appartements que nous louerons à des prix abordables», explique Jean-Claude Bouvrot, administrateur de la fondation. Le bâtiment, dont les annexes situées à chaque extrémité seront démolies, sera entouré d’un escalier et d’une coursive qui permettra de rejoindre la passerelle projetée d’ici à 2025 par la Ville pour faire le lien entre l’Esp’Asse et l’École du Rocher, située de l’autre côté de la rivière l’Asse.

L’autre bâtiment, cube qui abrite actuellement les bureaux et ateliers de Caritas, prendra de la hauteur, avec la construction de quatre étages supplémentaires. Caritas pourra regrouper toutes ses activités dans cette «Tourelle», y compris quelques chambres pour l’accueil d’urgence. Un étage recevra des ateliers d’artistes, le reste comprendra encore quatre logements. La fondation espère lancer au printemps prochain les travaux de cette première étape, devisés à quelque 6 millions de francs.

Créé: 07.11.2019, 18h59

Articles en relation

Des artistes en résidence donnent leur élan à l’Esp’Asse

Nyon L’expérience menée depuis sept mois doit aider le centre socioculturel de Nyon à imaginer sa future Maison des arts et de la culture. Plus...

Le centre socioculturel de l’Asse aura plus d’espace

Nyon La fondation de l’Esp’Asse pourrait reconstruire une partie de l’ancien site industriel nyonnais. Plus...

Les artistes amateurs en vitrine à la Grenette

Exposition Le collectif Eeeeh! ouvre son espace aux peintres, sculpteurs et photographes inconnus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.