Passer au contenu principal

«Il faut 450 places de parc en plus dans ce quartier de Gland»

Se basant sur une évaluation fédérale, un citoyen conteste l’étude de Transitec, qu'il juge trop peu réaliste.

Le projet prévoit 625 places pour 850 habitants et 600 emplois, dont 85 pour les visiteurs. Ce seront les seules en surface, les autres seront en souterrain
Le projet prévoit 625 places pour 850 habitants et 600 emplois, dont 85 pour les visiteurs. Ce seront les seules en surface, les autres seront en souterrain
IMAGE FISCHER MONTAVON

Le retraité Michel Chuffart n’est pas un pro-voiture déphasé avec son époque. Il se déplace à vélo dans sa ville et souhaite qu’on améliore la mobilité douce à Gland. Mais il se dit réaliste. «Il est utopique de croire que les gens vont renoncer à la voiture tant que les transports publics ne seront pas plus attractifs.» Alors, quand il voit que le futur quartier de La Combaz (850 habitants et 600 emplois) n’offrira «que» 625 places de parc, il prend sa calculette, examine les normes légales, analyse diverses études et en conclut qu’il faudrait 450 places de plus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.