Une fête qui célèbre la passion du sauvetage

Saint-PrexLa section de secouristes lacustres s’attelle depuis un an et demi à l’organisation d’une fête qui verra plus de 700 participants s’affronter sur le lac.

Photo d'archives.

Photo d'archives. Image: Michel Duperrex

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La section de secouristes lacustres s’attelle depuis un an et demi à l’organisation d’une fête qui verra plus de 700 participants s’affronter sur le lac «Société internationale des sauveteurs du Léman» (SISL). Certains diront que l’appellation transfrontalière est un peu pompeuse pour un lac de quelque 580 kilomètres carrés. Elle est pourtant légitime avec l’existence de ses 34 sections de secouristes, réparties sur tout le littoral, soit Genève, Vaud, le Valais et la Haute-Savoie. Ce sont ces différentes sociétés qui viennent en aide aux usagers du Léman en danger, avec un service 24 heures sur 24, tout au long de l’année.

La fête internationale du SISL, organisée tous les ans, est le moyen pour les sauveteurs qui la constituent de se réunir. «Avec autant de clubs différents, on ne peut se voir qu’à un autre rendez-vous: l’assemblée générale du SISL, explique Michel Detrey, président central de l’organisation. Il n’y a cependant que quelques représentants par section à cette réunion. Tandis qu’à l’«inter», tous les membres sont présents, c’est une superbe ambiance!»

Cette année, Saint-Prex a décidé d’accueillir ses voisins lacustres du 18 au 20 août, et l’association compte le faire en bonne et due forme. «Cela fait un an et demi que nous avons commencé les préparatifs et nous avons la chance de compter sur une équipe très déterminée, s’enthousiasme Olivier Bolomey, président du comité d’organisation de l’internationale 2017. Il y a beaucoup de jeunes qui participent à l’organisation et apportent leur énergie, tandis que les plus anciens peuvent transmettre leur expérience. C’est un bon mélange.»

Un cocktail qui a provoqué une certaine folie des grandeurs chez les Saint-Preyards. La fête, qui se déroule généralement sur deux jours, durera du vendredi au dimanche, tandis que toutes les compétitions se chevaucheront sur la même journée. Un fait assez rare. «Nous souhaitions organiser un événement pour tous, justifie Olivier Bolomey. Il y aura des joutes nautiques et des animations musicales le vendredi, et toutes les épreuves auront lieu le samedi. Habituellement, les catégories junior et senior sont séparées mais nous voulions mettre en valeur les jeunes en les faisant concourir en même temps que les adultes.»

Car les quelque 700 samaritains du lac qui vont faire halte à Saint-Prex durant ce week-end ne se contenteront pas de faire bonne chère. La manifestation est aussi l’occasion pour eux de s’affronter entre sections. «Trois activités de sauvetage sont représentées, détaille Michel Detrey, président du SISL. La course de canots de rames, la plonge au mannequin et les soins aux noyés. La première tient plus du folklore, car on travaille aujourd’hui avec des embarcations motorisées, mais ça reste l’épreuve reine de la compétition en raison des exigences physiques qu’elle impose aux rameurs.»

Le folklore ne s’arrêtera pas aux courses spectaculaires, l’«inter» de Saint-Prex ayant pour thème la culture celtique. Ainsi, des stands de rafraîchissement et de nourriture proposeront des aliments typiques tandis que des groupes de musique joueront des airs gaéliques. Avant de clore le dimanche cette fête avec un sanglier à la broche dans le décor enchanteur des rives saint-preyardes. (24 heures)

Créé: 13.08.2017, 12h12

Articles en relation

Les sauveteurs du Léman font la fête à Villeneuve

Evénement La 130e Fête internationale du sauvetage réunira les 34 sections du lac au port de l'Ouchettaz ce week-end. Le public est le bienvenu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...