Un fourgon de La Poste attaqué à l’explosif à Daillens

VaudLes braqueurs ont menacé les convoyeurs de fonds avec des armes à feu. Ils ont pu prendre la fuite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On était en pleine séance du Conseil communal quand on a entendu un gros boum, confie le municipal Alberto Mocchi, à Daillens. Des gens ont plaisanté car on vient de refaire la sonorisation de la grande salle. Les blagues n'ont pas duré: on a rapidement entendu des véhicules de police arriver. C'était assez surréaliste.» Lundi soir, une nouvelle attaque de transporteurs de fonds s'est produite dans le canton. Un fourgon de La Poste a été attaqué vers 19h40, à la sortie du village du Gros-de-Vaud. Trois véhicules ont été incendiés, détaille la police dans un communiqué, confirmant une information de Keystone-ATS.

«Le fourgon de transfert de fonds a été forcé de s’immobiliser par deux véhicules, poursuivent les forces de l'ordre. Les convoyeurs ont été contraints de sortir sous la menace d’armes à feu.» Les braqueurs, dont le nombre n’est pas précisément déterminé, sont parvenus à ouvrir les portes du véhicule au moyen d’explosifs et se sont emparés du chargement. «Peu après, les auteurs ont bouté volontairement le feu aux trois véhicules. Ils ont quitté les lieux dans une direction inconnue, vraisemblablement à bord de gros véhicules de couleur noire.»

D'après un témoin qui s'est présenté sur place peu après la détonation croyant avoir entendu le bruit d'un accident de la circulation, il y avait au moins six malfrats: «Je les ai vu charger des caisses et des gros sacs dans leurs voitures avant de filer», assure-t-il.

Cette attaque n’a fait aucun blessé. Les convoyeurs de fonds ont bénéficié d’une prise en charge psychologique. «Malgré l’important dispositif policier mis en place très rapidement avec l’engagement de nombreuses patrouilles des polices vaudoises et des cantons voisins ainsi que du Corps des gardes-frontières, les auteurs n’ont pour l’heure pas pu être interpellés», annonce encore la police cantonale qui lance un appel à témoins. Toutes les personnes ayant remarqué des comportements inhabituels ou particuliers avant, pendant ou après les faits sont priées de les signaler au +41 21 333 53 33.

Pour rappel, deux fourgons blindés étaient attaqués le 23 août, à La Sarraz. Fin juin, un autre braquage était commis au Mont-sur-Lausanne, une année après un même événement à cet endroit.

Créé: 03.12.2019, 10h06

Articles en relation

Les fourgons visés par plus d’une dizaine de malfrats

Fait divers Lors de l’attaque de vendredi à La Sarraz, deux convoyeurs ont été les cibles de tirs et d’explosifs alors qu’ils étaient encore dans leur véhicule. Plus...

Les fourgons visés par plus d’une dizaine de malfrats

Fait divers Lors de l’attaque de vendredi à La Sarraz, deux convoyeurs ont été les cibles de tirs et d’explosifs alors qu’ils étaient encore dans leur véhicule. Plus...

Les convoyeurs accusent Berne de les mettre en péril

Sécurité Le Conseil fédéral ne veut pas que les transports de fonds puissent rouler de nuit dans des véhicules lourds. La branche s’insurge Plus...

Sans chercher la confrontation, la police se dit prête à faire feu

Braquage au Mont Le commandant Jacques Antenen est inquiet et annonce le mariage des troupes d’élite vaudoise et lausannoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.