Les fumeurs se sont vite habitués à la gare de Nyon sans cigarette

La CôteL’expérience des CFF durera une année et pourrait être prolongée en cas de succès. C’est bien parti, malgré une certaine rogne du côté du Buffet.

Les usagers ont pris l'habitude d'éteindre leur cigarette avant d'entrer sur le périmètre de la gare.

Les usagers ont pris l'habitude d'éteindre leur cigarette avant d'entrer sur le périmètre de la gare. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 1er février, le couperet tombait: la cigarette était bannie de l’ensemble du périmètre de la gare de Nyon. Un mois plus tard, les usagers accros à la nicotine ont déjà changé leurs habitudes avec une étonnante facilité. L’interdiction est ainsi plutôt bien respectée, malgré les craintes émises par les pendulaires à l’annonce de la mesure.

«Ah oui. C’est vrai qu’on ne voit plus trop de fumeurs sur les quais. Cela dit, même avant, ils ne dérangeaient pas plus que ça.» Comme Valérie, qui travaille dans une PME active dans l’informatique à Genève, la majorité de la vingtaine de passants interrogés mercredi matin estime que l’application de la nouvelle règle est rapidement entrée dans les mœurs. Les CFF ne prennent pas position sur l’efficacité de la mesure et attendent qu’un bilan définitif soit tiré.

Sur les quais, les récalcitrants sont en tout cas plutôt rares, selon notre observation, confirmée par celle des usagers. «Le respect des uns inspire le respect des autres», signale Jean, un banquier dans la cinquantaine, qui avoue toutefois en allumer une sur le quai quand son train a du retard. «Je le fais un peu à l’écart, par égard aux non-fumeurs. Et personne ne m’a fait de reproche», précise-t-il. Il ne risque pas grand-chose. Aucune amende n’est prévue pour ceux qui contreviendraient à l’interdiction.

Celle-ci a été édictée par le transporteur à titre d’essai pendant une année dans six gares suisses de différentes tailles. L’objectif est de l’expérimenter avant d’éventuellement généraliser les zones non-fumeurs aux quatre coins du pays. En interdisant la cigarette, les CFF entendent lutter contre les mégots qui salissent les gares et améliorer le confort des usagers abstinents au tabac.

Grimace au Buffet

Si les fumeurs acceptent à contrecœur le nouveau périmètre non-fumeurs et finissent de tirer leur clope devant les grands cendriers marquant la limite de la zone, un acteur commercial ne cache pas son mécontentement. Le patron du Buffet Express est installé dans le bâtiment de la gare. Son établissement, qui donne sur la voie 1, s’est vidé de quelques habitués qui appréciaient de fumer sur la terrasse en consommant leur boisson. «Certains ne viennent plus, note Marc Thaëron. D’autres consomment beaucoup moins. Au lieu de boire trois cafés, ils n’en boivent plus qu’un avant de s’en aller.»

Le cafetier n’a pas encore chiffré la baisse de son chiffre d’affaires, mais il avertit que le pire est à venir. «D’ici trois à quatre semaines, quand il fera plus chaud, j’installerai toute ma terrasse. On verra alors pleinement les effets de l’interdiction de la cigarette. D’autant plus que, de l’autre côté de la route, des établissements publics accueillent les fumeurs à l’extérieur.»

Les concurrents en dehors de la zone non-fumeurs n’ont pas encore senti une quelconque influence de la mesure des CFF. À La Roulotte, sur la place de la Gare, côté Jura, la fréquentation n’a pas bondi. «Il faudra attendre l’été pour connaître l’impact pour nous de l’interdiction, relève Isabelle Dolivo, de l’association Trait d’Unyon qui gère le lieu. Il est vrai que durant les beaux jours, nous aurons malgré nous un avantage concurrentiel sur le Buffet Express.»

Signalisation critiquée

Une autre conséquence est par contre déjà bien visible. La signalisation de la zone non-fumeurs, avec de larges lignes bleues au sol, d’imposants cendriers et de grands panneaux d’information ne laissent pas indifférent. «Plus moche, tu meurs!» «On ne peut pas louper l’interdiction. Mais c’est peu accueillant.» Le public n’apprécie guère ces installations ostentatoires. «Cet aspect est un des éléments sur lesquels nous réfléchirons lors du bilan final», promet Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

Alors que la Ville entend soigner la place de la Gare pour la rendre plus conviviale dès cet été, en y ajoutant de la verdure notamment, cette signalisation risque de détonner. «Pour l’instant, elle n’est pas en contradiction avec notre politique, indique Maurice Gay, municipal de l’Urbanisme. Mais à long terme, il faudra nous coordonner avec les CFF pour avoir une homogénéité sur l’ensemble de la place.»

Le Service de la Voirie aurait souhaité une coordination avant la mise en pratique de l’interdiction de la cigarette dans le périmètre de la gare. L’ayant appris sur le tard, il installe cette semaine dans les environs une dizaine de poubelles supplémentaires munies de cendriers pour lutter contre les mégots jetés par terre. Et ainsi éviter que le problème que les CFF veulent voir disparaître sur leur territoire migre sur celui de la Ville.

(24 heures)

Créé: 08.03.2018, 06h28

La signalisation ne laisse pas indifférente. Elle rend la gare moins accueillante, estime la plupart des usagers. (Image: Christian Brun)

Articles en relation

La clope est bannie des quais de la gare de Nyon

Mobilité Les CFF testeront pendant quelques mois l’interdiction de fumer dans le but d’améliorer le confort des usagers non-fumeurs. Plus...

«La vapeur, c'est mieux que la fumée»

Nicotine Pour les professionnels des addictions, le vapotage doit être reconnu comme un instrument pour réduire les risques du tabagisme Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...