La fusion des sociétés de transports a capoté

L'IsleLe rapprochement de la SAPJV avec les MBC est un échec. Le sort de la société sera scellé au terme d’un vote sur sa dissolution.

La SAPJV connaît des déboires financiers depuis plusieurs mois. Le 22 mars, les actionnaires se prononceront sur la dissolution de la société.

La SAPJV connaît des déboires financiers depuis plusieurs mois. Le 22 mars, les actionnaires se prononceront sur la dissolution de la société. Image: OLIVIER ALLENSPACH - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les négociations ont tourné court. Le conseil d’administration l’a officiellement annoncé mercredi devant les actionnaires réunis à la salle polyvalente de L’Isle: la Société des auto-transports du pied du Jura vaudois (SAPJV) ne fusionnera pas avec les transports de la région Morges-Bière-Cossonay (MBC). Aux abois depuis des mois, l’entreprise fondée en 1919 verra son sort scellé lors de l’assemblée générale agendée le 22 mars: les actionnaires (92% de communes et 8% de privés) se prononceront alors sur sa dissolution.

«Après avoir été confrontés à d’importantes difficultés financières, nous avons tenté d’opérer une fusion avec les MBC. Mais ils n’ont pas reconnu la valeur intrinsèque des actions et ont proposé le rachat des actions ex-Car Postal au tiers de leur valeur estimée, déplore Didier Amez-Droz, président du conseil d’administration et syndic de Montricher. Le but était d’atteindre un maximum d’actions pour entrer dans le conseil d’administration. Et, à partir de là, on aurait eu une marge de manœuvre limitée.»

MBC «déçus»

Qu’en dit-on du côté des MBC? «Nous sommes déçus que la SAPJV ait décidé de ne pas poursuivre le processus de fusion, répond Denis Pittet, président du conseil d’administration des MBC et municipal à Morges. Pourtant, nous avions trouvé un arrangement jusqu’en décembre 2015 et avions signé une feuille de route.»

En coulisses, l’ambiance est de plus en plus délétère. Car l’évaluation des actions SAPJV a démontré qu’elles avaient fortement pris de la valeur. Or les communes ayant racheté les actions cédées par Car Postal à la suite de la dénonciation de son mandat de sous-traitance, en 2012, sont désormais pointées du doigt, d’aucuns les soupçonnant d’avoir joué les spéculatrices. Montricher, qui avait joué la banque en acquérant les actions Car Postal en vue de les revendre, se trouve aujourd’hui en première ligne. «La Commune s’est retrouvée avec ce paquet de plus de 4000 actions et n’a réussi à en céder que 1700. Son but était juste de sauver la SAPJV!» martèle Didier Amez-Droz.

Actionnaires acculés

Acculés, les actionnaires n’ont désormais d’autre choix que de voter la dissolution de la SAPJV. Si elle est validée, cette décision n’empêchera pas l’entreprise isloise de mener à terme son mandat de transport des élèves de l’Association scolaire intercommunale de La Sarraz environs et Veyron-Venoge (ASISEVV) jusqu’en 2018. «La société serait alors en dissolution mais pourrait poursuivre cette activité, précise Didier Amez-Droz. Cela permettrait à une partie des chauffeurs de conserver leur emploi pendant deux ans encore. Certains sont en préretraite, ce délai leur serait donc bénéfique.»

Les treize conducteurs des bus conduisant les élèves de l’Association scolaire intercommunale Cossonay-Penthalaz (ASICoPe) ont eu moins de chance. Le mois dernier, l’association a en effet décidé de ne pas reconduire son mandat de transport scolaire avec la SAPJV. Les chauffeurs l’ont appris mardi: ils seront remerciés cet été. (24 heures)

Créé: 03.03.2016, 23h02

Articles en relation

Les transports du pied du Jura sont condamnés

L'Isle Les sept chauffeurs de camion de la SAPJV seront licenciés. Les MBC devraient récupérer les courses scolaires. Plus...

A L’Isle, le capitaine de la SAPJV jette l’éponge

Transports Roger Nicolas, président du conseil d’administration de la Société des auto-transports, a annoncé sa démission. Il évoque des raisons personnelles. Plus...

La société de transports au bord du gouffre

L'Isle La SAPJV a enregistré un déficit de près de 1 million. Ce mardi, le conseil d’administration a présenté une série de mesures. Plus...

Le directeur de la SAPJV licencié sur fond de crise

Transports publics Daniel Lenglet, patron de la société de transports basée à L’Isle, a été remercié mardi. L’examen des comptes a poussé le conseil d’administrationà prendre des mesures. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...