Le futur poste de police se concrétise à Morges

ConstructionPolice Région Morges devrait investir ses nouveaux locaux en 2017. Des logements seront construits à côté.

Le poste de police cohabitera avec des logements.

Le poste de police cohabitera avec des logements. Image: A Carré

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Située dans des locaux inadaptés depuis belle lurette, Police Région Morges (PRM) disposera prochainement d’un Hôtel de police flambant neuf, situé à l’avenue des Pâquis. Le projet, développé par un privé, est actuellement soumis à l’enquête publique.

Dans le détail, les forces de l’ordre disposeront d’un bâtiment, qu’ils loueront quelque 560'000?francs par année. Il devrait être livré pour la fin de l’année 2017. Un second immeuble est prévu sur la parcelle. Ce dernier devrait accueillir quelque 15 à 20 logements. Au rez-de-chaussée, de petits commerces sont aussi envisagés dans le projet, réalisé par le bureau d’architectes A Carré, à Bussigny. Ces deux constructions sont devisées à quelque 18 millions de francs.

«Avec ce nouveau bâtiment, nous disposerons d’une infrastructure neuve et sécurisée ainsi que plus d’espace, explique Philippe Desarzens, commandant de la PRM, qui emploie 70 équivalents pleins temps. L’ouverture de l’antenne de la gare reste d’actualité, mais le projet a été revu à la baisse.»

Créé: 24.06.2015, 15h08

Articles en relation

La police de Morges louera ses nouveaux locaux à un privé

La Côte Un bâtiment neuf abritera les services de Police Région Morges à l’est de la ville. Une antenne prendra également place à la gare. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.