La galère «La Liberté» rêve de son débarcadère

LoisirsLa barque aurait besoin de son propre quai. Celui-ci pourrait voir le jour au port du Petit-Bois, à l'ouest de Morges.

La galère <i>La Liberté</i> a été construite par une équipe de chômeurs. Elle a été mise à l'eau le 21 juin 2001.

La galère La Liberté a été construite par une équipe de chômeurs. Elle a été mise à l'eau le 21 juin 2001. Image: JOANA ABRIEL - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Morges, elle fait désormais partie du paysage. Paradant depuis tout juste quinze ans sur les eaux du Léman, la galère La Liberté rêve de pouvoir accoster son propre débarcadère. «Nous utilisons celui de la CGN, qui nous facture 80 francs à chaque passage, explique Pierre Constantin, président de l’Association lémanique galère «La Liberté». Nous espérons donc pouvoir créer notre propre quai au Port du Petit-Bois, à l’ouest de Morges.»

Outre l’aspect économique, un débarcadère réservé permettrait à l’élégante embarcation de rester à quai et d’accueillir les visiteurs en continu. «Nous pourrions proposer des repas de midi ou nous greffer à des manifestations telles que Le Livre sur les quais, imagine-t-il. Le port du Petit-Bois est idéalement situé car il se trouve dans un secteur de développement touristique (ndlr: le futur centre aquatique sera créé à proximité)

«Le port du Petit-Bois est idéalement situé car il se trouve dans un secteur de développement touristique»

Reste le nerf de la guerre: la construction d’un débarcadère avoisinerait les 350 000 francs. Or l’association n’en est pas à son coup d’essai: au milieu des années 2000, un premier projet était tombé à l’eau faute de financement. Il faut dire que les frais d’entretien de la barque, dont l’activité est assurée essentiellement par des bénévoles, coûtent un joli montant – près de 50 000 francs annuels au budget.

Municipalité à l'écoute

«Ce nouveau dossier n’en est qu’à ses débuts, mais nous espérons pouvoir rencontrer la nouvelle Municipalité dès la rentrée afin d’établir des synergies», reprend Pierre Constantin. Qu’en pensent les autorités morgiennes? «Nous sommes toujours ouverts à la discussion, mais nous attendons de pouvoir analyser ce projet en détail», répond Vincent Jaques, chef de l’Exécutif.

Dans l’intervalle, La Liberté emmènera les marins d’un jour en croisière durant tout l’été. «Nous réfléchissons à de nouvelles activités telles que des afterworks», dévoile le président de l’association.

www.galere.ch

Créé: 08.07.2016, 15h05

Féru de Léman à 82 ans

Articles en relation

Les voiles latines paradent à Morges

Léman A l'occasion de la deuxième édition des Voiles latines, le Vieux-Port de Morges accueille ce week-end parmi les plus belles barques traditionnelles voguant encore sur le Léman. Plus...

[VIDEO] Féru du Léman à 82 ans

Morges Video Le club nautique morgien fête ses 100 ans en 2016. Samedi 9 juillet, vous pourrez découvrir, dans le Vieux-Port, les anciens bateaux du club. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.