Le géant Vale saisit le Tribunal fédéral

exonérations fiscalesDéboutée il y a un mois, la société basée à Saint-Prex vient de recourir auprès de l’instance fédérale dans le cadre des exonérations fiscales

Le géant minier brésilien a installé sa filiale commerciale en mars 2006.

Le géant minier brésilien a installé sa filiale commerciale en mars 2006. Image: Chris Blaser

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La multinationale brésilienne Vale, deuxième société mondiale d’extraction minière par sa taille, ne se laissera pas faire dans le délicat dossier des exonérations fiscales. Déboutée le 6 juin dernier par le Tribunal cantonal, la société basée à Saint-Prex vient de saisir le Tribunal fédéral. «Nous ne ferons aucun commentaire à ce stade de la procédure», informe Nadine Blaser, responsable de la communication à Vale.

En mars, le canton s’était plié aux exigences de la Confédération, en réduisant l’exonération de l’impôt fédéral de 80% à 60%. Ce que Vale a contesté. La multinationale constate qu’il alourdit le poids de sa contribution fiscale de plus de 200 millions de francs pour la période 2006-2009. La société invoque le droit fédéral selon lequel une taxation ne peut être revue en défaveur du contribuable. Les juges de la CDAP n’ont pas suivi ce point de vue.

L’arrêt du Tribunal fédéral déterminera l’évolution du dossier sur plusieurs plans. Si Vale obtient gain de cause, la balle sera renvoyée au Tribunal cantonal, qui sera dès lors contraint de se prononcer sur le fond de l’affaire: Vale a-t-elle ou non rempli les contreparties conditionnant son taux d’exonération sur l’impôt fédéral?

Cette décision sur le fond est déterminante pour le traitement des impôts cantonaux et communaux pour trois périodes fiscales. L’Etat de Vaud pourrait ainsi revoir à la baisse l’exonération totale d’impôts cantonaux et communaux dont bénéficie la société pour la période 2006-2009. Et il pourra également la fixer pour les années fiscales qui vont de 2009 à 2011 et de 2012 à 2017.

«Pour Saint-Prex, il semble clair que, si le canton venait à baisser cette exonération pour ces périodes, nous devrions en profiter dans la même proportion, précise Daniel Mosini, syndic. Nous avons d’ailleurs adressé un courrier à l’Etat allant dans ce sens.»

Créé: 07.07.2012, 09h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.