Les gens viennent de loin pour profiter de la handiplage de Gland

SocialLes services proposés par Suisse Tourisme Handicap attirent du monde de toute la Suisse romande, et même de France voisine

Thierry Jacquet (à droite) et Estima Rui aident Maya Pélissier à entrer dans le lac au moyen d'un tiralo.

Thierry Jacquet (à droite) et Estima Rui aident Maya Pélissier à entrer dans le lac au moyen d'un tiralo. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ce bel été ensoleillé et chaud, les gens se pressent sur les plages et dans les piscines. Mais pour les personnes en situation de handicap, c’est la galère. Les endroits de baignades équipés pour accueillir cette population sont rares. Dès lors, sur les réseaux sociaux, le bruit a vite couru qu’un accès facilité était proposé à la plage de Gland durant les mois de juillet et août. «On reçoit en moyenne trois à quatre personnes par jour, de Lausanne, de Genève, de Fribourg, du Valais… Il y a même eu des gens de Belfort et d’Annecy», annonce Thierry Jacquet, directeur fondateur de Suisse Tourisme Handicap, qui a mis en place ce service gratuit.

Une bouffée de liberté

En ce début d’après-midi, une voiture aux plaques valaisannes se parque à l’entrée de la plage de La Falaise. Maya Pélissier n’a que quelques mètres à faire en chaise roulante pour arriver au point de contact installé par Suisse Tourisme Handicap (STH). Atteinte de tétraparésie (paralysie de tout le bas du corps jusqu’en dessous de la poitrine) suite à une poliomyélite, cette jeune femme de 31 ans est venue avec son mari hémiplégique et leurs deux enfants.

«J’ai eu l’info sur Facebook. C’est la deuxième fois que je viens cet été, raconte Maya Pélissier. On arrive de Martigny. Cela vaut vraiment la peine de faire une heure de route car on ne trouve ça nulle part ailleurs. C’est une bouffée de liberté. J’adore ça. Je n’imaginais pas pouvoir faire du paddle. J’ai vécu des sensations que je ne connaissais pas. On ne paye que la location du paddle, 20 francs. C’est pas cher. Et en plus, il y a des toilettes adaptées.»

Étape suivante, descendre le talus pentu de la plage. La petite équipe de STH, soit Thierry Jaquet, sa compagne et Estima Ruy, un étudiant en lettres engagé pour l’été, déplacent Maya sur une joélette électrique (chaise à porteur sur roues), et se dirigent au bord du lac. Là, Maya est transférée sur un autre véhicule, le tiralo, conçu pour pénétrer dans le lac sur une rampe installée par la Commune. Ensuite, l’équipe aide la jeune femme à monter sur un paddle, en position assise, et lui fournit une pagaie. La voilà autonome.

Sans jambes, mais sportif

Pas loin, une autre personne en chaise roulante observe les manœuvres. Schwan Wahab explique qu’il travaille pour STH en tant que community manager. «J’ai découvert la handiplage l’été dernier à Estavayer. J’ai trouvé ça génial. J’ai fait connaissance avec Thierry, qui m’a engagé». Ce Lausannois de 22 ans, originaire d’Irak, a perdu ses deux jambes lorsqu’il a marché sur une mine dans son pays à l’âge de 12 ans. Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe suisse de basket handicap. «Ce qu’il y a de bien avec le service fourni par STH, c’est qu’on n’a pas besoin de demander à trois personnes de nous accompagner pour aller se baigner», relève le sportif.

A noter aussi que le programme d’activités gratuites pour tous proposé par la Ville de Gland à la plage pour la première fois cet été se poursuit jusqu’au 24 août.

Créé: 14.08.2018, 07h10

«Cela vaut vraiment la peine de faire une heure de route car on ne trouve ça nulle part ailleurs»


Maya a pu faire du paddle pour la première fois à Gland. Elle a vécu des sentations qu’elle ne connaissait pas. (Photo: MARIUS AFFOLTER)



La joélette électrique de Tourisme Suisse Handicap permet de transporter des personnes sur des terrains pentus. (Photo: MARIUS AFFOLTER)

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.