Le giron des champs veut séduire les citadins

JeunessesLe premier giron des Jeunesses organisé dans le chef-lieu du district espère attirer les urbains comme les campagnards.

Sous le thème du Far West, le giron des jeunesses de Nyon est prêt à accueillir les visiteurs dès mercredi soir.

Sous le thème du Far West, le giron des jeunesses de Nyon est prêt à accueillir les visiteurs dès mercredi soir. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le giron des Jeunesses du district de Nyon a déjà reçu une lettre d’une voisine se plaignant du bruit, alors que la manifestation n’a pas commencé. Lundi 17 juin, la soirée fut en effet animée sur le terrain de Bois-Bougy. La Ville de Nyon avait choisi ce lieu pour donner la traditionnelle sérénade de la Fanfare municipale à la présidente sortante du Conseil communal, Véronique Bürki Henriod. Le problème, c’est que la verrée des élus s’est prolongée, en musique, jusqu’à… minuit et demi. «On n’y était pour rien, mais la dame ne pouvait pas savoir», rigole Frédéric Borloz, responsable des infrastructures d’un giron qui démarre ce mercredi 26 juin jusqu’à dimanche.

Un signe de plus qu’il n’est pas facile d’organiser cette grande fête des Jeunesses dans une ville, même si le décor est des plus champêtres. En 73 ans, c’est la première fois dans le district qu’elle se déroulera dans le chef-lieu, la Jeunesse de Nyon s’étant recréée il y a à peine trois ans. Le recours au Tribunal cantonal de la Clinique La Métairie ayant été retiré à la faveur d’une convention impliquant quelques mesures de sécurité supplémentaires pour préserver l’hôpital psychiatrique voisin des nuisances d’une telle manifestation, il reste maintenant à convaincre les citadins de participer à cette fête entièrement gratuite.

Pas un «botellón»!

«On a vu, lors de la sérénade communale, que beaucoup d’élus croient qu’un giron n’est qu’un gigantesque botellón ou une de ces soirées de fin d’année scolaire où tous les jeunes sont soûls et laissent des déchets par terre», note Frédéric Borloz. C’est méconnaître le mouvement des Jeunesses, qui se réunissent pour animer leur village, pratiquer des sports, des jeux et célébrer une amitié qui durera souvent durant toute leur vie. C’est vrai qu’à Nyon, la toute jeune Société de jeunesse, présidée par Julien Renaud, est encore peu connue. Pas facile de faire sa place au milieu des festivals et des nombreux événements organisés par la Ville et des associations. Ainsi, la soirée mousse qu’elle prévoyait l’an dernier sous la cantine des Fêtes de Rive a été refusée par la Ville, car cette dernière craignait que cette mousse, pourtant biodégradable et déjà commandée, ne pollue le lac. Et puis contrairement aux villages, qui la plupart du temps offrent salles, matériel et même une garantie de déficit pour un giron, à Nyon, tout se paie. «Heureusement, nous avons des sponsors qui ont offert du bois, des barrières, etc.», explique Stéphane Delley, président du comité d’organisation. Avec tout le staff qui a travaillé durant des mois pour monter ce giron, il espère y attirer les citadins et toutes les générations du district, notamment les enfants le samedi.

Chars et chaleur

À Bois-Bougy, l’aire de la fête est relativement modeste, en regard d’autres girons. Mais pas moins de 20 sociétés du district de Nyon et de la région d’Aubonne y seront présentes, avec le dimanche 30 juin un corso fleuri qui permettra de décerner le prix du plus beau char. Un cortège des Jeunesses, incluant la Fanfare, les Pirates, le Sauvetage, les pompiers de Nyon et bien sûr une Guggenmusik, qui bloquera joyeusement et exceptionnellement la route Suisse entre la place des fêtes et Bois-Bougy pendant trois heures. Une gageure, car ce jour-là se tient au bord du lac le marché aux puces mensuel qui attire à Nyon des centaines de chineurs et automobilistes pas toujours respectueux des zones de stationnement.

Quant à la canicule qui s’est installée pour ces prochains jours, elle n’inquiète pas les organisateurs. «On a beaucoup d’eau, des parasols et le lac n’est pas loin pour se rafraîchir!»

Créé: 25.06.2019, 18h35

Jeux, musique, corso et fête des enfants

Le giron, qui a monté ses tentes et caveau près du centre sportif de Colovray, ouvre mercredi dès 17h. Au menu de cette première soirée des jeunesses, un tournoi de volley-ball.

Jeudi, à 18h, ce sera le lancer de «quelque chose», objet qui ne sera dévoilé que peu avant l’épreuve, puis le match aux cartes.

Vendredi, on passe aux choses sérieuses avec le traditionnel tir à la corde (20h) puis un concert années 80 avec «flash-back» au Caveau. Dès 22h, ouverture du karaoké.

Samedi dès 10h, alors que les jeunesses joueront un tournoi de pétanque, ce sera la journée des enfants. Le giron leur a réservé une grande zone avec une dizaine de châteaux gonflables et des animations, dont des clowns et des animaux de ferme. À 21h, le concert sous la cantine avec «WeekEnd».

Dimanche, place au cross et au rallye des syndics du district. Puis, repas officiel dès 12h, avant le corso fleuri qui démarre à 14h. Partie officielle et remise des prix à 17h30 et fin de giron avec dès 19h, un concert de «Chill Out».

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.