Se glisser dans la peau d'un condamné à mort

Droits humainsLa Maison du dessin de presse, à Morges, dédie une expo à ces milliers de prisonniers cloîtrés dans les couloirs de la mort.

<i>Self Portrait</i>, par Arnold Prieto, exécuté le 21 janvier 2015 au Texas.

Self Portrait, par Arnold Prieto, exécuté le 21 janvier 2015 au Texas. Image: © Arnold Prieto - Windows on Death Row, Globe Cartoon, 2016

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pénétrer dans la cellule, sombre et exiguë, d’un condamné à mort aux Etats-Unis. Du 4 mars au 8 mai, la Maison du dessin de presse, à Morges, invitera ses visiteurs à vivre cette expérience intense, inédite, dans le cadre de sa nouvelle exposition, «Fenêtres sur les couloirs de la mort». Initié par le dessinateur Patrick Chappatte et la journaliste Anne-Frédérique Widmann, ce projet croise les regards de dessinateurs de presse américains et de prisonniers en attente de l’heure fatidique.

«L’idée est que le public puisse s’imprégner du quotidien de ces personnes. Pour cela, un menuisier reconstituera une cellule à partir de plans qu’un condamné a transmis à Patrick Chappatte», dévoile Charlotte Contesse, conservatrice de l’institution morgienne. Car, rappelons-le, l’accès à ces quartiers hautement sécurisés est interdit à la presse comme au public.

De la torture?

Confrontant le coup de crayon du dessinateur à celui du prisonnier, l’exposition interroge la condition de ces hommes et femmes – ils sont plus de 3000 aux Etats-Unis – qui croupissent des années avant de voir la sentence s’accomplir. Peut-on assimiler ce traitement à de la torture? Que penser du système carcéral américain, entaché d’erreurs judiciaires? «En posant ces questions, notre but est avant tout de placer l’humain au centre, reprend Charlotte Contesse. A notre sens, cette thématique est internationale.»

Née des projets «Plumes Croisées - Le dessin comme outil de dialogue», organisés depuis 2006 par Chappatte, l’exposition sera présentée en parallèle à la Bibliothèque de la Cité, à Genève (du 5 mars au 30 avril), en partenariat avec le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH). (24 heures)

Créé: 18.02.2016, 21h30

Articles en relation

«Charlie Hebdo» et ses icônes exposés à Morges

Dessin de presse La Maison du Dessin de Presse, à Morges, propose une exposition qui permet de (re)découvrir les dessinateurs de «Charlie Hebdo», dès le 8 janvier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.