Les grils sont de retour sur la plage de Préverenges

LoisirsUne enquête publique est ouverte par la commune sur le projet de la pose saisonnière des grils sur la plage.

Gril communal à Préverenges.

Gril communal à Préverenges. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Amateurs de saucisses, de légumes grillés ou tout simplement d’une soirée entre amis autour d’un barbecue, vous pouvez vous réjouir! Préverenges a décidé de remettre en service ses six grils mobiles et temporaires pendant l’été sur le site de l’avenue de la plage.

«Il faut refaire un peu l’historique de cette démarche, explique Jean-François Person, Municipal en charge de la Voirie et de l’Environnement. Il y avait un gros problème entre ceux qui faisaient leurs grillades sur la plage et les voisins que la fumée incommodait. En effet, les amateurs de viande arrivaient avec leur barbecue jetable. C’était devenu une véritable saga! C'est allé jusqu’à organiser un référendum. En 2013, nous avons mis en place un groupe de travail réunissant les différentes parties et nous étions arrivés à un consensus.»

Une année plus tard, le municipal est enthousiaste: «On vient de recevoir les rapports de la police notamment, et tous sont unanimes: c’était un véritable succès, tout le monde est content!» Alors, pourquoi une mise à l’enquête? «Nous avons demandé un avis d’enquête au canton pour faire les choses correctement. Mais s’il y a des opposants, ils se tirent une balle dans le pieds, car les kits jetables referont surface. De plus, cette année, nos grils ont été améliorés pour produire moins de fumée et sont mieux adaptés pour la cuisson.

Créé: 31.03.2014, 10h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.