Passer au contenu principal

Gros élan de solidarité pour les réfugiés de Crans

Près de huitante personnes de ce village privilégié de 2000 habitants se mobilisent pour aider les migrants.

Crans-Céligny, 22 décembre 2015, souper offert par des bénévoles à des requérants d'asile de la région.
Crans-Céligny, 22 décembre 2015, souper offert par des bénévoles à des requérants d'asile de la région.
Philippe Maeder

A tant entendre les craintes des uns, on en oublierait presque les dons des autres. L’arrivée de l’EVAM dans une commune et, généralement, la réquisition d’un abri de protection civile pour une cinquantaine de migrants sont systématiquement précédées de critiques plus ou moins douloureuses. Crans-près-Céligny n’a pas échappé à la règle. Des craintes largement exprimées lors d’une séance publique, fin septembre. Mais d’autres ont manifesté leur compassion et leur envie d’aider son prochain, de voir la population s’investir dans un accueil digne. Deux mois après l’ouverture du centre, ils sont une huitantaine dans le village à avoir suivi ces aspirations, notamment Rodrigue Arbex, conseiller communal. «Sur 2000 habitants, c’est magnifique, c’est un signal très fort.» Encore «en phase d’apprentissage», le groupe aujourd’hui informel devrait bientôt se constituer en association.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.