Gymkhana routier dans une ville percée de partout

MorgesLes chantiers n’ont pas fini de rendre le trafic chaotique dans une cité déjà saturée. L’accueil de nouveaux habitants est à ce prix.

Pour circuler en ville de Morges, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience.

Pour circuler en ville de Morges, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On a pour habitude de dire que l’on circule plus paisiblement en été. Pas à Morges! Du moins pas cette année. Même hors des heures de pointe, des colonnes de voitures se forment au centre-ville. Il faut dire que, depuis quelques semaines, des chantiers ayant une emprise sur les routes ont débuté un peu partout. Au grand dam des automobilistes, qui doivent ronger leur frein.

«Nous sommes conscients des nuisances, précise d’emblée Jean-Jacques Aubert, municipal en charge des Routes. Mais ces travaux sont la conséquence des nouvelles constructions et apporteront une plus-value. Nous avons pour mission de raccorder ces bâtiments qui prennent forme aux réseaux d’électricité, d’aquathermie ou encore d’eau, impactant le domaine public. Mais les futurs habitants de ces quartiers doivent bénéficier des mêmes conditions qu’ailleurs en ville. Et on ne peut pas attendre, car les constructions progressent rapidement.»

L’Exécutif morgien n’a pas uniquement le secteur de la gare à gérer. «La difficulté réside dans le fait que les projets vivent chacun leur vie. Et le hasard fait qu’ils arrivent tous en même temps à leur phase de réalisation, analyse Jean-Jacques Aubert. On peut citer le Quartier des Halles ou Îlot Sud, mais également Églantine ou la transformation du site de Pasta Gala. Dans ce dernier cas, il s’agit pratiquement d’une nouvelle construction vu l’ampleur du chantier.»

Si les travaux ont logiquement été entrepris durant les vacances d’été pour réduire leur impact, ils sont malgré tout loin d’être terminés. «Le raccordement du quartier de la gare au réseau d’aquathermie va se poursuivre, détaille le municipal. Nous allons pouvoir libérer la place Dufour (ndlr: en face du cinéma) et déplacer le chantier plus au nord. La rue de la Gare sera ainsi à sens unique entre septembre et novembre.»

Les véhicules ne pourront donc plus que l’emprunter dans le sens de la montée, sur le tronçon allant de la poste à la gare. Voilà qui ne devrait guère améliorer le trafic. Quant aux travaux à l’avenue Yersin, ils devraient être en partie terminés à la fin du mois de mars 2020, afin de permettre l’accès au parking P + R de la gare, forcément fermé depuis de nombreux mois. Un accès qui pourra également se faire depuis le nord, le sens du passage sous-voies venant de l’avenue de Peyrolaz étant inversé. «C’est un changement qui s’inscrit dans notre volonté de fluidifier la circulation. On ne peut pas construire un quartier de cette ampleur sans repenser la mobilité dans son ensemble, estime Jean-Jacques Aubert. Nous nous sommes ainsi projetés dans le futur pour que ces modifications fassent encore sens dans dix ou vingt ans. Si on ne prévoyait rien, on serait tout simplement irresponsable.»

Loin d’être terminé

Outre le centre-ville, Morges devrait voir commencer plusieurs autres chantiers ayant une influence directe sur la circulation. Début 2020, la Commune lancera la réalisation du nouveau giratoire entre les avenues Warnery et Monod. «C’est sûr que ça ne va pas améliorer la situation, concède l’élu. Mais nous avons l’obligation de le faire avec l’arrivée des habitants du quartier Églantine. On se doit de suivre le rythme!»

Dans ce contexte, personne ne sera épargné: les travaux de requalification sur l’avenue de Marcelin, entre Morges et Échichens, débuteront en octobre et perturberont le trafic sur un axe important. Tout comme le chantier sur l’avenue Muret, qui entraînera la fermeture de la route dans le sens de la descente. «Nous avons en revanche renoncé à entreprendre pour l’instant les travaux prévus sur l’avenue des Pâquis (ndlr: ils auront lieu au printemps 2020). Pour le coup, ça aurait été irresponsable», conclut le municipal. Et pour ceux qui veulent en savoir plus, la Municipalité a décidé d’organiser une séance d’information le mercredi 28 août (19 h) au Grenier Bernois.

Créé: 14.08.2019, 12h32

Des travaux coordonnés

Pour faire face au mieux à la problématique du trafic, la Municipalité a mis en place une cellule de gestion des grands chantiers. On y retrouve des représentants de la Police Région Morges ainsi que des services de l’urbanisme et des infrastructures. «La mission de cette cellule est de collecter des informations sur la planification des chantiers et leur impact sur la circulation, détaille Alain Bovy, responsable des services techniques à la Ville. Nous travaillons avec un ingénieur en trafic qui vérifie le réseau routier et fait des propositions en ayant toutes les cartes en main. Les différents porteurs de projet sont régulièrement informés, notamment concernant leur accessibilité aux zones de travaux.» Cette cellule est également assistée pour la communication (graphisme par exemple), afin de proposer des outils d’information clairs à la population.

Articles en relation

Les Caf’Conc’ semblent repartis pour de bon et tiennent leurs promesses

Morges Après avoir tiré la prise l’an dernier, les Caf’Conc’ ont tout de même eu lieu cet été. Plus...

Un robot nommé Barbote au service du tourisme

Technologie Barbote, le premier chatbot touristique suisse développé par l’ARCAM et Morges Région Tourisme, permet de guider et de conseiller les visiteurs. Plus...

L’eau du lac chauffera le futur quartier de la gare

Morges Un projet d’aquathermie est en cours de réalisation en ville. La technique pourrait faire école. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...