L’huissier se met à nu pour raconter sa perte de poids

NyonBaptiste Rossier monte pour la première fois sur scène cinq ans après l’opération qui lui a changé la vie.

Sous le costume de l'huissier du Tribunal d'arrondissement de La Côte sommeille un bout-en-train.

Sous le costume de l'huissier du Tribunal d'arrondissement de La Côte sommeille un bout-en-train. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ce qui a changé, c’est que la porte des possibles s’est ouverte. Je ne suis plus limité dans mes choix comme je l’étais avant l’opération.» Baptiste Rossier regarde d’un œil amusé sa vie d’avant, quand sa balance indiquait 136 kilos. Il y a cinq ans, le Nyonnais s’est fait poser un by-pass pour réduire son estomac. Aujourd’hui, celui qui est le chef des huissiers du très sérieux Tribunal d’arrondissement de La Côte a perdu 60kilos. «Cette opération a été une renaissance», sourit-il.

Au mois de février, le quadragénaire réalisera un rêve d’enfant, puisqu’il montera sur scène pour son premier one man show intitulé «Baptiste Rossier on tour... de moi» au domaine Kursner, à Féchy. Une heure de spectacle dans laquelle il se met à nu pour retracer avec humour comment il est parvenu à maigrir à la vitesse grand V.

«J’ai de la facilité à en parler, avoue ce bavard invétéré. Ces dernières années, mon chirurgien m’a demandé plusieurs fois de témoigner lors de séances d’information pour ses patients, car il peinait à trouver d’autres opérés prêts à cela. Il existe parfois de la culpabilité d’avoir dû passer par une intervention pour perdre du poids. Pas chez moi.» Au bout de la quatrième fois, il prend ses aises et commence à en rigoler en dédramatisant la situation. Il s’agit des premières brides de son spectacle qui s’étofferont avec les anecdotes précieusement notées dans un carnet au fil des années.

Ses amis le poussent alors à aller au bout de sa démarche, qui prend aussi la forme d’une thérapie dans la réappropriation de son corps et de sa nouvelle vie. Lui qui a écumé le monde de la nuit comme DJ à la Débridée, à Rolle, et au bien nommé Bypass, à Genève, sera cette fois-ci face au public sans les platines pour se cacher. Pour se chauffer, il présentera des extraits au marché de Noël de Nyon les 19 et 20 décembre sous la tente de Salvat Events.

Si le néohumoriste a la parole facile en parlant de son parcours, c'est aussi que ce dernier n’a jamais été traumatisant. Même adolescent, il vivait bien avec ses kilos en trop. «La vie était confortable. Mon surpoids était une sorte de carapace agréable. J’étais le gentil copain qu’on avait envie de serrer dans ses bras.»

DJ au Bypass

Un problème de santé l’a conduit chez un médecin qui allait changer sa vie. On découvre alors que le taux d’une certaine enzyme est trop bas. Ce qui ne lui permet pas de ressentir la satiété. «Le médecin m’a expliqué qu’il s’agissait d’une maladie et que je pouvais faire tous les régimes que je voulais, je n’allais pas maigrir pour autant.» La pose d’un by-pass s’impose alors comme la solution pour se défaire de son obésité morbide.

Une année de tests en tous genres et un suivi psychologique plus tard, Baptiste Rossier se retrouve sur la table d’opération. Une semaine après, il ressort de l’hôpital avec déjà 8kilos en moins. «Je me rappelle être allé assez vite me racheter des habits. Je n’avais pas conscience de mon changement de poids. Je me suis retrouvé dans la cabine à essayer des habits trois tailles trop grands.» Il devra mettre des photos de lui partout dans son domicile pour que son cerveau commence à s’habituer à son nouveau profil.

Désormais, Baptiste Rossier est reconnaissant d’avoir pris le pari de se faire poser un by-pass. Il savoure l’idée d’aller notamment refaire du ski, ce qu’il avait renoncé à faire à cause de son poids. Il mange ce qu’il veut, mais en plus petite quantité. «J’ai de la chance que l’opération se soit si bien passée, reconnaît-il. Maintenant, je vis en quelque sorte la jeunesse que je ne m’étais pas permise à l’époque.»


«Baptiste Rossier on tour... de moi». Domaine Kursner, Féchy, les 5, 6, 12 et 13 février à 19 h. Réservation sur www.baptisterossier.com

Créé: 07.12.2019, 11h59

Articles en relation

Pas moins de trois Vaudois sur dix sont en surpoids

Santé L’obésité, la consommation d’alcool et le risque de burn-out sont des sujets de préoccupation. Plus...

Un enfant sur six est obèse ou en surpoids

Suisse Promotion Santé Suisse a publié jeudi le suivi de l'indice de masse corporelle (IMC) au cours de l'école obligatoire. C'est le secondaire qui compte le plus d'enfants en surpoids. Plus...

Chirurgie de l'obésité: efficace chez l'adolescent

Santé Des études publiées vendredi indiquent que les opérations pour réduire le poids fonctionnent bien à long terme chez les jeunes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.