Une Vaudoise s'illustre au Concours européen des jeunes scientifiques

SciencesOcéane Patiny, originaire de Denges, a terminé à la troisième place du concours scientifique européen grâce à son robot sphérique.

Océane Patiny avec son robot cylindrique.

Océane Patiny avec son robot cylindrique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Océane Patiny n'est pas près d'oublier son année 2019. En l'espace de quelques mois, l'étudiante de 19 ans, originaire de Denges, a remporté en mai la mention «excellent» du concours national «Science et Jeunesse» à Rapperswil (SG), puis, mardi, la troisième place du Concours européen des jeunes scientifiques à Sofia (Bulgarie) ainsi qu'un prix spécial de l'Agence spatiale européenne (ESA).

Son projet? Un robot sphérique ou plutôt «cylindrique», comme le précise Océane. La masse disposée en son centre est connectée à des moteurs qui lui permettent alors de se mouvoir. «C'est un prototype simple et épuré, fonctionnant grâce à des caractéristiques physiques basiques, mais qui a demandé des connaissances pluridisciplinaires: mécaniques, de programmation, mathématiques...» résume la jeune scientifique.

Et c'est ce qui a plu au jury international chargé de départager les 155 participants du concours, issus de 39 pays. «Océane a effectué un travail très original et complet car il comprend de la modélisation mathématique très pointue, du dimensionnement de motorisation, de la conception de circuits imprimés incluant les composants électroniques nécessaires afin de contrôler un système robotisé, de l’implémentation d’une interface de contrôle, de prototypage mécanique et d’analyses poussées des résultats obtenus», a indiqué l'expert Franck Bonnet.

Océane Patiny (au centre) reçoit son prix à Sofia

«J'ai tellement appris»

«C'est gratifiant que d'autres personnes trouvent que mon travail a de la valeur», réagit modestement la Vaudoise, qui a passé plus de deux ans à imaginer la création de son robot cylindrique. «J'ai investi beaucoup de temps, mais ce n'était pas vraiment un sacrifice parce que j'ai tellement appris et j'adore apprendre de nouvelles choses», ajoute-t-elle.

L'idée de son robot a germé lorsqu'elle a assisté au test sur un glacier d'un «rover» de camarades d'une association scientifique, destiné à être utilisé en Antarctique. «Il y avait énormément de vent et comme il était trop haut sur pattes, on avait peur qu'il tombe. C'est là que je me suis demandé s'il existait un robot qui résisterait au vent», raconte-t-elle. La solution, un robot sphérique, auquel d'autres scientifiques ont déjà pensé, mais Océane a tout de même décidé d'apporter sa propre contribution.

Inspiré par BB-8 de «Star Wars»

Vu les récompenses, elle a bien fait. D'autant plus qu'au-delà de notre bonne vieille Terre, c'est dans l'espace et l'exploration d'autres planètes que son projet pourrait être développé à l'avenir pour équiper les véhicules spatiaux. Océane, qui aime à comparer son robot à l'adorable BB-8 de «Star Wars», dont elle s'est en partie inspirée, pourra d'ailleurs aller visiter des infrastructures de l'ESA grâce au prix spécial qu'elle lui a attribué.

Le robot BB-8 de «Star Wars»

En attendant, «il est temps de passer à autre chose» et d'autres projets pour la jeune femme. Elle a débuté une période de dix mois de stage afin d'espérer pouvoir intégrer, à son terme, la Haute école d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud, à Yverdon-les-Bains.

Créé: 18.09.2019, 12h43

Articles en relation

Sept jeunes scientifiques romands ont été primés

Suisse Des prix en espèces d'une valeur totale d'environ 85'000 francs ont été décernés aux meilleurs jeunes scientifiques de Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.