Même sans les JOJ, la patinoire de Morges attend son lifting

La CôteGouffre énergétique et financier, l’infrastructure devrait être rénovée pour 6 millions de francs.

La patinoire de Morges a été construite en 1992.

La patinoire de Morges a été construite en 1992. Image: Sébastien Bovy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il va falloir se poser les bonnes questions pour savoir ce que l’on doit faire de cette patinoire.» Par ces quelques mots, l’élu Vert Mathieu Bornoz résume bien la future mission du Conseil communal de Morges. Car si l’infrastructure n’accueillera pas les épreuves de curling des JO de la jeunesse Lausanne 2020, il n’en reste pas moins que cette dernière a besoin d’un sérieux coup de neuf.

Au total, 6 millions de francs sont prévus à cet effet dans le plan d’investissement de la Ville. Et les améliorations à réaliser ont déjà été identifiées. Principale problématique: la consommation en énergie de l’installation. La patinoire est le bâtiment de la commune le plus gourmand en la matière. Chaque année, près de 200'000 francs sont dépensés pour fournir celle que l’on surnomme le «dinosaure» en électricité, en gaz et en eau. «On peut dire que c’est un gouffre énergétique, confie le municipal responsable du dossier, Philippe Deriaz. Mais il faut bien se rendre compte que l’édifice a été construit en 1992 et qu’aucune rénovation lourde n’a été réalisée depuis.»

Meilleure isolation, remplacement des systèmes de production de froid et de chaud, récupération de la chaleur produite afin de tempérer les parties chauffées comme les vestiaires, pose de panneaux photovoltaïques, les mesures envisagées pour économiser des kilowattheures et des sous sont multiples. «Nous aimerions réduire de 10 à 20% les dépenses», affirme Philippe Deriaz.

Bandes flexibles

Autre objectif: sécuriser l’installation. «Les bandes entourant la piste de glace sont en fin de vie, révèle Yves-Marc André, responsable des bâtiments de la Ville. Nous souhaitons les remplacer par des équipements qui absorbent les chocs.» Appelées «bandes flexibles», ces nouveaux systèmes seront obligatoires dans les arènes de National League à partir de la saison 2018-19. Ils permettraient, selon certaines sources, d’éviter plus d’un tiers des blessures.

Une «bonne nouvelle» pour le coach de l’équipe de hockey locale, Star Forward. «Les chocs seraient mieux amortis, assure Laurent Perroton. En tant qu’éducateur, je trouve que c’est également très positif pour les jeunes.»

Demeure finalement l’éternelle question de l’utilisation de la patinoire. Pour compenser la facture d’environ 1 million de francs que règle la Commune chaque année, la Municipalité aimerait y organiser davantage de manifestations afin de réaliser des revenus supplémentaires.

Problème, l’Exécutif se heurte à une convention signée en 1999 avec les riverains, qui limite les décibels autorisés. «Nous prévoyons de revoir la sonorisation, ce qui devrait permettre de diminuer les nuisances pour le voisinage, estime Philippe Deriaz. Il faudra bien sûr effectuer des mesures pour objectiver ce fait. Mais nous espérons pouvoir alors demander une renégociation de la convention.» (24 heures)

Créé: 28.02.2018, 07h04

Articles en relation

Des embûches en série sur la route de Lausanne 2020

JOJ 2020 Morges dit non au curling, la Vallée prend du retard, l’heure tourne aux Diablerets. Les Jeux volent-ils en éclat? Plus...

Le curling des JOJ balayé par Morges, tous les regards tournés vers Champéry

Olympisme La commune de La Côte a renoncé aux compétitions de curling. La station valaisanne tient la corde pour jouer les pompiers de service. Plus...

Morges dit adieu aux Jeux olympiques de la jeunesse

JOJ 2020 Le Conseil communal a refusé la demande de crédit de plus d’un million de francs pour accueillir les épreuves de curling à la patinoire des Eaux Minérales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...