Passer au contenu principal

A quoi jouaient les enfants romains?

Ils n'avaient pas de nounours, mais des toupies, des billes et jouaient aussi à cache-cache. Les jeux des mômes de l'Antiquité font l'objet d'une exposition temporaire au Musée romain.

Dans les vitrines, des hochets pour bébé, des petits animaux en terre cuite, des toupies, des osselets, des dés, des poupées aux membres articulés et même des dînettes en plomb ou en étain. A première vue, les enfants de l'Antiquité, comme ceux d'aujourd'hui, s'adonnaient à des jeux variés, de hasard, d'adresse ou de stratégie.

Mais attention aux faux-amis, relève la professeure Véronique Dasen, qui a conçu «Veni, vidi, ludique. Le jeu de la vie», nouvelle exposition au Musée romain de Nyon en collaboration avec le Musée suisse du jouet et le Musée romain de Vallon. Certains de ces objets retrouvé dans la tombe d'un enfant, comme cette dînette de 14 pièces en plomb de la jeune Iulia Graphis, morte à 15 ans, ne servaient pas forcément à jouer, mais accompagnaient la personne dans un rituel de passage. La poupée grecque avait comme Barbie les formes de la femme adulte, afin de montrer à la jeune fille ce qu'elle allait devenir. Beaucoup de question restent en suspens sur l'utilisation réelle de certains jouets, comme ces marionnette qu'on suspendait par un fil à la tête, qui avaient probablement une vocation de protection.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.