Passer au contenu principal

La justice interdit à Gland d’ôter un portail illégal

L’Exécutif, à qui les Verts réclament le libre passage, voulait enlever un portail construit sans permis. Le Tribunal cantonal le lui interdit

Tannay, le 22 juin 2012, l'association Rives publiques lors de son action de démontage des clôtures qui bloquent l'accès aux rives.
Tannay, le 22 juin 2012, l'association Rives publiques lors de son action de démontage des clôtures qui bloquent l'accès aux rives.
Alain Rouèche-A

La problématique des portails situés sur les rives du lac devient un casse-tête pour les communes. Il y a une volonté populaire d’avoir un accès public à ces rives, et les propriétaires riverains qui protègent leurs intérêts. Il y a aussi les communes et le Canton qui se renvoient la responsabilité d’appliquer la loi sur le marchepied. Et en plus, il y a des décisions du Tribunal cantonal qui semblent contradictoires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.