[VIDEO] Dans le Léman, des serpents vont aussi à la plage

FauneUne couleuvre aquatique étend peu à peu son habitat le long du lac.

La couleuvre tessellée, inoffensive, a été introduite illégalement il y a cent ans en Lavaux.
Vidéo: Sébastien Féval

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’étais dans l’eau quand j’ai vu une sorte de bâton en l’air, ce qui m’a paru bizarre. J’ai compris soudain que c’était un serpent!», raconte Patricia Anastacio. Dimanche après-midi, cette mère de famille se baignait à la plage de Buchillon avec ses enfants. Elle s’est précipitée hors de l’eau, rameutant ses petits et les autres familles qui se doraient sur la grève de galets. Non sans filmer, une fois en sécurité, le reptile de près de un mètre de longueur qui ondulait dans le ressac des vagues avant de disparaître.

Comme beaucoup de gens, cette mère de famille a la phobie des serpents. D’autant plus qu’elle n’a pas l’habitude d’en voir, encore moins dans le lac Léman. Un herpétologue ayant visionné sa vidéo confirme qu’il s’agit d’une couleuvre tessellée, l’une des trois espèces de serpents aquatiques de Suisse. Elle est totalement inoffensive – elle n’est pas venimeuse – et ne mord pas, se contentant de redresser la tête à la façon d’un cobra lorsqu’elle se sent en danger. Si la couleuvre à collier préfère les étangs et les rivières, la couleuvre tessellée, comme sa cousine plus rare la couleuvre vipérine, est inféodée au lac. La couleuvre tessellée, originaire du sud-est (elle est répandue de l’Italie aux Balkans, de la mer Noire à la Chine), n’était présente naturellement en Suisse qu’au Tessin. «Elle a été introduite illégalement il y a cent ans en Lavaux, où elle a longtemps été confinée. On assiste maintenant à son expansion, jusqu’à La Côte, ce qui est probablement lié au réchauffement climatique», explique le biologiste Sylvain Dubey, pour qui elle colonise peu à peu le Léman.

Inoffensives pour l’homme, les couleuvres suscitent néanmoins des craintes car elles sont nettement plus grandes que les deux seules espèces venimeuses de Suisse, la vipère péliade et la vipère aspic. Si le mâle ne dépasse guère 70 cm, la couleuvre tessellée femelle peut atteindre 1,30 mètre. De couleur gris clair à brun, portant des taches foncées et quadrangulaires, elle a des yeux ronds proéminents et une tête étroite et allongée, qui se distingue peu du corps. Elle peut ainsi être confondue avec les deux autres couleuvres aquatiques ou la vipère aspic.

À son menu, quelques amphibiens, mais essentiellement des poissons, car elle chasse avec adresse sous l’eau. Si on la dérange, elle fuira. Si elle se fait attraper, elle vide des glandes malodorantes ou, mieux, joue la comédie. Elle se tourne sur le dos, gueule ouverte, la langue pendante, comme si elle était morte, pour mieux filer après!

Créé: 19.08.2019, 17h48

Articles en relation

Pompiers et policiers se frottent aux serpents

Montreux Un spécialiste des animaux dangereux, a enseigné vendredi à des secouristes courageux l’art de les manipuler en toute sécurité Plus...

Les cinq serpents les plus dangereux du monde à Palexpo

Genève L’exposition «Reptiles du monde» ouvre samedi à Palexpo. Serpents, mygales ou encore scorpions sont visibles jusqu'au 2 octobre. Plus...

Pourquoi sauver la vipère aspic?

Grand format vidéo En voie d’extinction, ce serpent venimeux quitte peu à peu le plateau suisse. Mais certains font tout pour la protéger. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...