Passer au contenu principal

Une ligne "express" à créer entre Aubonne et Allaman

Privé de gare CFF, le bourg ne profite pas assez des atouts de sa voisine.

Selon Nicolas Suter, des mesures innovantes doivent être prises pour relier l'ancienne gare d'Aubonne à celle d'Allaman très bien desservie.
Selon Nicolas Suter, des mesures innovantes doivent être prises pour relier l'ancienne gare d'Aubonne à celle d'Allaman très bien desservie.
Alain Rouèche

S’il n’y a plus grand monde pour témoigner du trajet «vintage» à bord de l’ancien tramway reliant Aubonne à Allaman jusqu’en 1952, son souvenir nostalgique le fait «revivre» à chaque discussion sur le trafic. C’est que le sujet revient sans cesse à Aubonne, dont le bourg est étouffé par le ballet incessant des voitures et des camions, appelé encore à monter en puissance avec le développement de la région.

Alors qu’une motion est actuellement à l’étude pour plancher sur un contournement de la commune, le conseiller et député PLR Nicolas Suter – largement appuyé par ses pairs – estime qu’il ne faut pas rater le… train des autres formes de mobilité, en particulier en direction d’Allaman. «Nous avons la chance que cette gare soit desservie de manière exceptionnelle entre Lausanne et Genève, avec une cadence qui n’a pas cessé d’augmenter», explique celui qui a défendu son postulat lors de la dernière séance du Conseil. «L’ampleur d’un contournement demandera des années d’études et je ne souhaite pas que cette procédure, certes légitime, bloque des mesures plus simples et plus rapides.»

Nicolas Suter estime notamment que rien n’est fait pour encourager le vélo pour se rendre à la gare. «Mon but n’est pas de convaincre une dizaine de personnes de renoncer à leur véhicule, mais que la Municipalité invente avec nous un projet ambitieux pour provoquer le changement radical des comportements. Je pense à une piste cyclable bien entendu, mais je rêve aussi que l’on se penche sur des idées et des moyens de transports inédits pour faire du train une évidence.»

Une commission décidera de l’avenir de la démarche qui témoigne d’une réelle impatience d’une partie des habitants. Le postulant y voit aussi l’occasion de fédérer les communes voisines, qui auraient avantage à réduire la distance entre elles et la voie CFF la plus proche, par exemple via le Parc + Rail.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.