Au Lion d’Or, on mise sur le local et le convivial

L’Esprit des lieux Des pintes d'amour, à la (re)découverte des bistrots emblématiques de notre canton

Situé au cœur du bourg, l’Hôtel du Lion d’Or d’Aubonne a été racheté en 2015 par la Commune.

Situé au cœur du bourg, l’Hôtel du Lion d’Or d’Aubonne a été racheté en 2015 par la Commune. Image: MARIUS_AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand notre chemin croise celui du Lion d’Or, en plein cœur du bourg d’Aubonne, le bâtiment de marbre et les rideaux qui cachent les vitrages donnent plus l’impression d’entrer dans une banque que dans la pinte communale. Mais il suffit de pousser la porte pour respirer immédiatement l’atmosphère d’une autre époque. Les murs boisés, le mobilier, les banquettes en cuir rouge, le carrelage brun, le miroir qui orne la longue paroi principale, tout donne au restaurant un air d’ancienne brasserie. Seuls les œufs colorés et les lapins en liège suspendus au plafond nous ramènent au présent.

Ayant toujours appartenu à la famille Beetschen, l’établissement a été racheté en 2015 par la Commune. Depuis, Denise Cauderay et Marie-Françoise Boursier en ont repris les rênes. Bien que ce passage de main soit assez récent, c’est loin d’être leur première expérience derrière un comptoir. «J’ai toujours fait ce métier, raconte Marie-Françoise, qui s’occupe du service. J’aime surtout le contact avec les gens.» Même son de cloche chez Denise, la cuisinière, à une différence près: «Étant constamment cachée derrière les fourneaux, mon échange avec les clients est plutôt réduit.»

Avant de débarquer à Aubonne, les deux tenancières ont travaillé ensemble pendant vingt-quatre ans à Bougy-Villars. Un contrat non renouvelé les a poussées à partir. «On avait envie de prendre un bistrot ici, car Marie-Françoise habite à Aubonne», explique son acolyte, assise à l’une des nombreuses tables qui attendent les clients de midi. «Je n’étais venue qu’une ou deux fois, raconte sa complice, Française d’origine. Comme beaucoup de gens, je ne savais même pas qu’il y avait une grande terrasse derrière.» La principale différence avec leur précédent lieu de travail réside en effet dans la taille. «Avant, nous étions à la barre d’une toute petite pinte. Le Lion d’Or est beaucoup plus gros, on a dû embaucher deux autres personnes.»

Le restaurant peut accueillir jusqu’à 70 convives, sans compter une autre salle pour le petit-déjeuner, une magnifique terrasse et les sept chambres de l’hôtel. «La surface est très grande, commente Marie-Françoise Boursier. S’il faut se rendre dans la salle depuis le fond de la terrasse, on perd vite beaucoup de temps, mais au moins c’est sportif!» Cette configuration exigeante n’a pas aidé la transition d’une enseigne à l’autre. «Ce n’est pas facile, admet-elle. Bougy-Villars est à 3 kilomètres d’ici, c’est loin sans être loin. Mais ici, c’est sympa et on a une belle palette d’habitués.» Comme Joël Phelippot, qui lit tranquillement son journal ce lundi matin. «Ça fait trente ans que j’habite ici, nous dit-il, mais je viens plus souvent depuis qu’il y a les nouvelles gérantes. C’est plus convivial. En plus, on y mange très bien.»

Établi à Aubonne depuis douze ans, Michel Angiolini vient plutôt pour l’apéro. «Quand c’est ouvert, je viens ici tous les jours», assure le moustachu en savourant sa bière. La clientèle est très diversifiée, à en croire les maîtresses des lieux. Les personnes âgées viennent boire le café le matin, suivies par les ouvriers, et ensuite par ceux qui partagent l’apéro. «On a aussi pas mal de monde le dimanche matin, raconte Marie-Françoise Boursier. Des gens de tous les âges, pas que des vieux!» Tous ces clients trouvent à la carte un large choix de vins. «On ne sert que des crus d’Aubonne et environs, assure Denise Cauderay. On en a tellement que je ne veux pas citer un nom en particulier, pour ne pas faire de favoritisme.»

Du vin local, tout comme la nourriture, puisque au Lion d’Or on ne mange que des produits du terroir. La carte du menu, au choix limité mais alléchant, fait la part belle aux plats traditionnels et de proximité. «On a d’excellents filets de perche et les poissons proviennent exclusivement du Léman. Quant à la viande de bœuf, elle arrive du pied du Jura.» Non seulement locaux, les mets sont aussi saisonniers. «L’approvisionnement n’est pas toujours évident, mais on ne peut quand même pas proposer des asperges en janvier», sourit Denise.

Cerise sur le gâteau, le «Lion» propose plusieurs animations originales. «En hiver, il y a un match aux cartes une fois par mois et ça marche très bien, explique Marie-Françoise Boursier. L’année passée, on a même organisé une soirée jazz sur la terrasse.» Cette dernière va ouvrir bientôt, comme pour saluer l’arrivée de la belle saison. (24 heures)

Créé: 21.04.2019, 11h06

Informations pratiques

Auberge du Lion d’Or
Place du Marché 15
1170 Aubonne

021 808 50 90
www.aubergeduliondor.ch

Articles en relation

Le 11e commandement du Buffet de la Gare

L’Esprit des pintes A Château-d'Oex, l'établissement ouvert en 1904 est connu pour ses apéros conviviaux et ses mets de tradition. Plus...

Au Café Romand où l’on pompait le vin blanc

Esprit des pintes Ouvert en 1951, l’établissement lausannois était initialement une pinte à vin. Il propose aujourd'hui de la «cuisine bourgeoise» en service continu. Plus...

Au Café du Pont de Granges-Marnand, la patronne veille depuis 50 ans

L'Esprit des pintes Claudine Cotting fêtera prochainement son demi-siècle à la tête de ce bistrot traditionnel et authentique. Plus...

Au Cheval Blanc des Tuileries, on cueille le jour

L’Esprit des pintes La patronne de l'établissement, Liliane Milliet, est en cuisine depuis 41 ans. Certains de ses clients la connaissent depuis son premier jour de travail. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.