Passer au contenu principal

Des logements pour valoriser les vestiges de la basilique

Un conseiller communal propose d’en finir avec l’esplanade Jules-César et sa fresque de la basilique romaine de Nyon.

Pierre Wahlen, conseiller communal vert et architecte nyonnais.
Pierre Wahlen, conseiller communal vert et architecte nyonnais.
Gilles Biéler

Pas même un chat, ce lundi après-midi sur l’esplanade Jules-César, pour admirer la fresque représentant la basilique romaine de Nyon. Celle dont les fondations évidemment en ruine gisent sous cette même place. Normal, dira le conseiller communal Pierre Wahlen. «Cette esplanade n’existe pas, c’est un non-lieu, une absence…» Un constat qui attriste le voisin qu’il est. Auteur d’un postulat qu’il déposera lundi prochain lors de la séance du Conseil, l’élu Vert propose ainsi, simplement, de remplacer l’esplanade par un immeuble abritant des logements protégés. «On pourrait imaginer proposer des appartements dans les étages, tandis que le Musée romain occuperait le rez-de-chaussée et le sous-sol.» Où l’on trouverait, «enfin vraiment mises en valeur», les fondations de la basilique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.