Une manière de réseauter qui rapporte des millions

EntreprisesChaque mardi, un groupe de patrons de PME se réunit à Lavigny pour faire des contacts et se refiler des affaires, avec un réel succès.

François Beck, cofondateur et directeur du BNI La Côte.

François Beck, cofondateur et directeur du BNI La Côte. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En affaires, le réseautage a toujours existé, que ce soit au stade de foot, dans un club service, au sein d’une corporation professionnelle ou lors d’un apéritif dînatoire. Et bien sûr, aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux. Mais les résultats restent aléatoires. Alors qu’au BNI La Côte, les membres assurent que la méthode appliquée dans leur chapter donne des résultats concrets. Depuis sa création en juin 2018, les 931 recommandations échangées dans ce club d’entrepreneurs ont généré plus de 2 millions de chiffre d’affaires.

François Beck, responsable du bureau lausannois de la Banque Les Fils Dreyfus & Cie, est cofondateur et directeur du BNI La Côte, région de Morges, formé de 41 membres. Il affirme fièrement que le club a fait d’excellents chiffres. «Mais c’est au prix d’un engagement très contraignant des membres, qui doivent être présents à toutes les réunions (ou se faire remplacer), et doivent respecter notre devise: «Qui donne reçoit!» précise le banquier.

Un groupe de lève-tôt

Ce mardi matin 19 mars à 6h30, comme chaque mardi à cette même heure, café, jus de fruits et croissants attendent les participants à Lavigny. Il y a les membres du club local (qui n’accepte qu’un représentant par corps de métier) et quelques invités intéressés à en faire partie. On rencontre des professions très diverses, qui vont de l’électricien au vigneron en passant par le notaire, le géomètre, le photographe ou le paysagiste… À l’accueil, Amélie Buri tutoie tout le monde. L’ambiance est à la bonne humeur. Mais à 7 heures pile, les choses sérieuses commencent.

La séance est organisée selon un programme très précis et très minuté. Deux moments sont particulièrement importants. Celui où chaque membre présente en 25 secondes les points forts de l’entreprise et peut faire une demande spécifique (recherche de contacts, d’employés, de conseils…). Et le moment des échanges de recommandations d’affaires, puis de remerciements pour les affaires qui ont pu être conclues. Le rythme est soutenu, les interventions, le plus souvent bien préparées, sont clairement exprimées, et les applaudissements sont autant d’encouragements fort appréciés.

Il y a deux ans, Céline Richard-Allemand a ouvert le bureau suisse romand de l’entreprise Allemand Frères SA (agencements industriels et organisation de bureaux). «Je fais partie des membres fondateurs du BNI La Côte. Je suis très heureuse d’avoir trouvé un milieu qui accepte les femmes, même si elles restent encore très minoritaires. Ce groupe a été une formidable porte d’entrée pour agrandir notre réseau à La Côte.» Carrossier à Étoy, Raphaël Favre se félicite du surplus de travail fourni grâce à ce réseau efficace, soit de la part des membres qui viennent faire réparer leur propre véhicule, soit par délégation d’affaire.

Bertrand Pellet, directeur du Garage Guex à Bremblens, confirme les résultats concrets obtenus grâce au BNI. «Le but est de faire du chiffre, et on en fait. Mais il y a aussi l’aspect humain. Se voir chaque semaine, c’est une sacrée contrainte, mais cela permet de bien nous connaître, et se lever aussi tôt pour ce qu’on fait, c’est un boost pour la journée et pour toute la semaine.» Ce jour-là, il y a eu 28 recommandations pour un chiffre d’affaires de 23'500 francs.

Speed dating grand format

Ce jeudi, le BNI La Côte met sur pied un speed dating grand format, avec pas loin de 100 entrepreneurs invités aux caves de Couvaloup à Morges. Directeur de Présence Suisse, Nicolas Bideau viendra présenter une conférence sur le thème du rayonnement international de l’entrepreneuriat local. (24 heures)

Créé: 21.03.2019, 07h30

Fort développement dans le canton

Importé des États-Unis en Suisse en 2005, BNI (Business Network International) compte plus de 8400 groupes à travers le monde. Rien qu’en 2017, les membres de BNI ont généré des chiffres d’affaires de 13,6 milliards de dollars par le biais de recommandations. En Suisse, 1900 entrepreneurs, organisés dans 67 groupes BNI, ont généré en 2017 un chiffre d’affaires de 207 millions de francs. Le premier chapter BNI du canton de Vaud a été créé à Lausanne il y a 6 ans. Depuis, plusieurs groupes se sont constitués à Vevey, à Yverdon, dans la Broye-Nord vaudois, à Nyon et à Morges. Deux clubs sont en construction à Lutry et à Échallens. Philippe Chappatte, responsable de la coordination des BNI vaudois, se félicite du fort développement de ces réseaux. Il précise que la structure faîtière propose aussi des formations. «Les entrepreneurs sont excellents dans la pratique de leur profession et dans la gestion de leur entreprise, mais ne savent pas toujours faire du réseautage efficace.»

«Le BNI permet de bien se connaître et de sortir de son quotidien»

Bertrand Pellet, directeur du Garage Guex à Bremblens

«Il y a un retour sur investissement et j’ai lié des amitiés»

Céline Richard-Allemand, directrice Allemand Frères

Articles en relation

L’atelier mécanique où l’on usine au micron près les rêves du futur

Les entreprises qui font les marques René de Siebenthal & Fils SA, à Bex, fournit des pièces de haute précision pour l’industrie spatiale , médicale et hautes écoles. Plus...

Les entreprises migrent elles aussi, Vaud gagnant l’an dernier

Implantations Une statistique révèle que le canton a vu de nombreuses sociétés arriver de Genève, mais aussi pas mal de départs vers le Valais! Plus...

Un management tambour battant, entre industrie dentaire et famille

Des femmes cheffes d’entreprises (2/28) Diane Bonny, directrice générale de Deppeler SA à Rolle, mène de front une double «carrière», qui est aussi une double passion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.