«Ce marché est devenu un rendez-vous»

MorgesCréé il y a deux ans, le Marché de Noël au château est devenu incontournable pour les Morgiens.

Véronique Bornand-Sickenberg et Béatrice Fornerod se préparent pour la troisième édition du Marché de Noël au Château de Morges.

Véronique Bornand-Sickenberg et Béatrice Fornerod se préparent pour la troisième édition du Marché de Noël au Château de Morges. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsque l’on pénètre dans la cour de l’imposant château de Morges, on sent tout de suite l’ambiance festive et conviviale caractérisant le Marché de Noël qui débute mercredi. Et ce, même si les visiteurs sont encore absents du site. «C’est un peu une colonie de vacances, sourit la présidente du comité d’organisation, Véronique Bornand-Sickenberg. La bonne humeur est toujours présente et, même s’il y a des petits soucis, on trouve le moyen de garder le sourire.»

Il faut dire que cet esprit jovial est la marque de fabrique des organisateurs depuis le début. «On est venu nous chercher il y a deux ans et demi pour relancer un Marché de Noël en ville, mais on ne savait pas du tout où on allait, se souvient Béatrice Fornerod, vice-présidente de l’association. On voulait mettre en place quelque chose de sympa, avec les gens du coin, en espérant juste que le public viendrait.»

Marché à taille humaine

Et autant dire que les Morgiens ont répondu présent au-delà des espérances des deux instigatrices de l’événement. L’an dernier, ce sont plus de 39'000 visiteurs qui ont franchi les grilles du château. Un chiffre qui devrait être à nouveau atteint pour ce millésime 2019, sans pour autant être dépassé. Car les organisateurs ont la volonté de conserver la taille actuelle. «Nous ne voulons pas devenir trop grands, confirme Béatrice Fornerod. Nous avons trouvé la bonne formule avec ces deux fois cinq jours et nos nonante exposants. Tant que nous serons à la tête de l’organisation, ça ne changera pas.»

Un marché à taille humaine donc, mais qui continuera à s’améliorer. Après deux jours supplémentaires et l’instauration d’un parking à poussettes pour faciliter les déplacements du public l’an dernier, cette édition prévoit une cour d’honneur entièrement couverte. «On a constaté que les gens ne faisaient que passer à cet endroit, résume Véronique Bornand-Sickenberg. On a donc eu envie de les faire rester en essayant de créer une sorte de place de village où il y aura du vin chaud et où on pourra prendre le temps de s’arrêter un peu tout en flânant parmi les stands.»

Et même si la réalisation a demandé la mise en œuvre de moyens impressionnants — le matériel devant être transporté, à l’aide d’une grue, par-dessus les murs du château, faute de passage assez large au sol —, le projet est devenu réalité grâce à la volonté des membres de l’organisation. «On a parfois des idées un peu loufoques, reconnaissent les deux initiatrices du marché. Mais les gens nous suivent et c’est comme ça qu’on peut les concrétiser car on tire tous à la même corde.» Et pour un but clairement identifié, selon Béatrice Fornerod: «On a accepté de se lancer dans cette aventure avec pour objectif de rendre aux Morgiens un lieu où se retrouver, je crois que c’est atteint. Le marché est devenu un rendez-vous.» Un rendez-vous qui aura lieu du 4 au 8 et du 11 au 15 décembre.

Créé: 03.12.2019, 07h36

Le village du Père Noël s’installe au marché de Nyon

Même si le comité de la SIC a annoncé sa démission après le référendum sur les horaires des magasins, sa présidente Marisa Benedetto met encore toute son énergie dans l’organisation du 4eMarché de Noël de Nyon, qui se déroulera tous les jours du 13 au 24 décembre.

Comme l’an dernier, une quarantaine de chalets accueillant produits de bouche et d’artisanat seront installés de chaque côté de la place Bel-Air, sur la place Saint-Martin et à la rue de la Gare. Ils feront une boucle avec le Village du Père Noël, qui prend ses quartiers à la place du Château, sous une grande tente.

Un lieu spécialement dédié aux enfants, qui pourront y rencontrer chaque jour le Père et la Mère Noël, recevoir des cadeaux, écouter des contes, se faire maquiller ou faire des jeux. Outre le chalet du Sapin solidaire, action qui permet d’acheter un cadeau à des enfants démunis, il y aura le chalet de Salvat Events, qui proposera en journée des animations ou des chantées pour les petits et le soir des sets de DJ ou d’humour pour les adultes, avec de quoi boire et manger.

«C’est là, grâce à une permission de minuit, qu’on pourra prendre le dernier verre avec les exposants», relève Marisa Benedetto, dont l’équipe mettra le paquet sur la décoration. Des sapins et un Père Noël gonflable de 6 m de haut sont notamment prévus.

Autre nouveauté, l’effort consenti par certains commerçants de la rue de la Gare pour décorer les façades de leur immeuble, histoire de donner encore plus de magie à ce marché de Noël animé par des groupes musicaux itinérants. Programme sur www.sic-nyon.ch/noel.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...