La marche contre Monsanto s'est déroulée sans heurts

MorgesQuelque mille militants ont manifesté dans la rue ce samedi, jusqu'au siège de la multinationale.

Les manifestants devant le siège à Morges de la multinationale spécialisée dans les semences OGM et les pesticides Monsanto.

Les manifestants devant le siège à Morges de la multinationale spécialisée dans les semences OGM et les pesticides Monsanto. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«A bas Monsanto!», «Résistance!», «Herbicides, pesticides, c'est du suicide!» Une foule en colère a marché ce samedi dans les rues de Morges dans le cadre de la manifestation mondiale contre la multinationale spécialisée dans les pesticides et les semences OGM. Ils étaient à peu près un millier, vêtus de vert et d'attributs végétaux pour clamer le «mécontentement des mauvaises herbes» à l'endroit de Monsanto, qui a l'un de ses sièges dans la petite ville de La Côte.

«Il y a plus de police que de manifestants!» s'exclamait une dame venue de Genève, en début de manifestation. Les forces de l'ordre ont en effet été très présentes ce samedi après-midi pour prévenir tout débordement. La marche s'est déroulée sans incident au son des tam-tam, des slogans et des huées depuis la Grand-Rue jusqu'au siège de Monsanto, derrière la gare.

Devant le bâtiment de la multinationale, davantage de policiers attendaient le cortège, derrière une double rangée de barrières de métal. Des forces de la gendarmerie étaient présentes aux côtés de policiers municipaux et de sécuritas. Un moment de tension a tout de même eu lieu lorsque des manifestants ont tenté de déplacer les haies. Des agents en tenue de protection se sont alors avancés et ont bondi sur les barrières pour les maintenir en place, sous les invectives de certains manifestants.

Mais l'incident n'a pas duré longtemps. Le démarrage des discours au micro a suffi à calmer la foule. Dans un plaidoyer, un militant de SolidaritéS a dénoncé la «politique de développement» de Monsanto qui ne «correspond aux besoins» de personne, ni des agriculteurs, ni des consommateurs, ni de l'environnement. Monsanto, de son côté, a fait valoir il y a deux jours dans 24 heures qu'il «développait de nouveaux outils qui permettent aux fermiers de produire des récoltes en utilisant moins de ressources naturelles».

Créé: 20.05.2017, 18h54

Articles en relation

«En cas de débordement, la police a les moyens de monter en puissance»

Morges La marche contre Monsanto se veut pacifique, mais des débordements ne sont pas exclus. Organisateurs et forces de l’ordre y sont d’ailleurs préparés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...