Le Mondial de la fondue se jouera à Tartegnin

GastronomieLa meilleure fondue du monde sera désignée en novembre dans le petit village en dessus de Rolle. Les inscriptions sont ouvertes.

Stéphane Jayet, municipal à Tartegnin, est la cheville ouvrière du premier Mondial de la fondue.

Stéphane Jayet, municipal à Tartegnin, est la cheville ouvrière du premier Mondial de la fondue. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A Tartegnin, il n’y a pas que du bon vin, comme l’affirme le slogan du charmant petit village niché en dessus de Rolle. Il y a aussi d’excellentes idées. Depuis que le groupement des vignerons a annoncé son intention de lancer le premier Mondial de la fondue, leur projet est unanimement salué. Autant l’Office du tourisme du district de Nyon, l’Office des vins vaudois que l’Interprofession du gruyère se félicitent de cette initiative mêlant l’ADN suisse et la convivialité.

Le 21 novembre prochain, on attend jusqu’à 2000 spectateurs dans l’après-midi, lors de la finale qui se déroulera sous de grands tipis montés sur la place du village. Le village de 225 habitants pourrait décupler sa population au plus fort de la manifestation. «Il devrait y avoir entre 100 et 120 concurrents, estime Stéphane Jayet, responsable de la manifestation. Nous avons déjà 22 inscrits, dont deux de Belgique, deux de France et un du Luxembourg.» En plus des candidats au titre de champions du monde de la fondue, les organisateurs cherchent aussi des membres pour composer le jury. «Celui de la finale comptera une personnalité people reconnue à l’international», promet Stéphane Jayet.

L’événement s’annonce festif et populaire. Tout débutera dans une dizaine de caves et de caveaux de vignerons où concourront les sélections. Les gagnants de chaque lieu se retrouveront ensuite au centre du village, où seront désignés les champions du monde de la fondue, dans trois catégories distinctes: les jeunes, les amateurs et les professionnels.

Une première mondiale

Le Mondial de la fondue est né dans le but de créer une nouvelle manifestation pour prendre le relais du rallye qui réunissait bon an, mal an 100 équipes. «Après vingt ans, il fallait se renouveler, note Stéphane Jayet. Serge Dentan, vigneron et mari de la syndique, a alors lancé à la cantonade l’idée de mettre sur pied le Mondial de la fondue. Nous avons cherché si cela n’existait pas déjà et nous avons constaté, à notre grande surprise, que personne n’a exploité ce créneau avant nous.» «Il y a déjà eu pas mal de records ou de tentatives de record du monde de la plus grande fondue, confirme Philippe Bardet, directeur de l’Interprofession du gruyère. Mais jamais il n’y a eu une compétition dans laquelle on compare des recettes de fondue. L’idée ici est donc très intéressante.»

Rendez-vous bisannuel

Un comité planche depuis plus de deux ans sur le projet. Une société spécialisée dans l’événementiel a été mandatée. Des étudiants de l’Ecole supérieure de tourisme à Lausanne travaillent aussi sur la manifestation. «Il y a beaucoup d’idées que nous devons encore synthétiser», avoue Stéphane Jayet. Au final, le Mondial de la fondue devrait être reconduit tous les deux ans et pourrait même être organisé dans un autre village. Afin de protéger le concept, la marque sera par conséquent déposée.

L’objectif du groupement des vignerons de Tartegnin reste que le Mondial de la fondue serve de vitrine pour la production de ses membres. Dans une région aussi cosmopolite que La Côte, le côté fun de l’événement doit aussi attirer les expatriés qui travaillent notamment à l’A-One Center, le grand business centre posé au pied du village. Le site Internet de la manifestation est donc sur le point d’être traduit en anglais et en allemand. (24 heures)

Créé: 25.04.2015, 12h09

Infos et inscriptions

www.mondialfondue.com

Au moins 50% de gruyère

Quelle sera la meilleure fondue? «Toute bonne recette possède un minimum de 50% de gruyère», insiste Philippe Bardet, directeur de l’Interprofession du gruyère. Suivant la recommandation de l’un de leurs principaux partenaires, les organisateurs ont inscrit dans le règlement cette limite inférieure. Les concurrents pourront toutefois choisir le gruyère qu’ils souhaitent et compléter avec le fromage dont ils ont envie. L’utilisation d’épices et d’autres condiments sera libre. Par contre, les compétiteurs devront composer avec le même vin, de l’appellation Tartegnin bien entendu, ainsi que les mêmes kirsch, pain, réchaud et caquelon. «Tout le monde partira sur un pied d’égalité», explique Stéphane Jayet.
Durant les sélections et la finale, les concurrents devront préparer une fondue de 800 grammes sur un arbre à fondue. Le jury, composé d’un professionnel et de trois amateurs lors des sélections, et de quatre professionnels pour la finale, fera ensuite le tour des caquelons pour élire les meilleures recettes.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Le président de La Poste n'échappe pas aux critiques, paru le 18 juin
(Image: Bénédicte) Plus...