Morges se bat pour la poste de la Grosse-Pierre

La CôteLa Municipalité a fait savoir au géant jaune qu’elle n’entrait pas en matière sur la fermeture de l’office.

La poste de la Grosse-Pierre est en sursis depuis plusieurs mois. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Morges hausse le ton dans le dossier de la poste de la Grosse-Pierre, en sursis depuis quelques mois. Il faut dire que l’annonce de son éventuelle disparition a suscité une vive émotion dans ce secteur de la ville. «La Municipalité a décidé de ne pas entrer en matière sur la fermeture de cet office, précise Vincent Jaques, syndic, qui a communiqué la position des autorités au géant jaune. Nous estimons que le maintien des prestations postales dans ce quartier est indispensable.»

«Nous militons pour le maintien de l’office tel quel, martèle encore le syndic. Ce d’autant plus que nous avons appris que l’office de poste de Lonay risquait aussi de fermer.»

Quant à l’éventuel remplacement du bureau par une agence postale, l’Exécutif ne veut pas en entendre parler. «Nous militons pour le maintien de l’office tel quel, martèle encore le syndic. Ce d’autant plus que nous avons appris que l’office de poste de Lonay risquait aussi de fermer.» Dans ce contexte, la Municipalité réclame un élargissement des heures d’ouverture de la poste de la Grosse-Pierre, à raison d’une demi-heure de plus l’après-midi, soit jusqu’à 18 h. Et ce afin de garantir certaines prestations à la population de l’est morgien – près de 5000 habitants – qui pourrait se voir amputée de deux offices.

Une position qui ravit Eric Voruz, ancien syndic et habitant du quartier de la Grosse-Pierre, qui se bat contre cette fermeture. La semaine dernière, il a déposé une pétition munie de 800 signatures directement sur le bureau de la conseillère fédérale Doris Leuthard. «La stratégie de La Poste est incompréhensible, peste l’ancien conseiller national. Avec ces deux éventuelles fermetures, les habitants devront se rendre à Echandens ou au centre-ville de Morges! Et une agence postale ne remplacera jamais un vrai office.»

En phase d'analyse

A Morges, comme à Lonay, on attend désormais la décision du géant jaune. «Pour l’instant, nous sommes toujours en phase d’analyse. Aucune décision n’a été prise et, par conséquent, aucun calendrier n’a été défini. Mais il n’est pas question de fermeture sans remplacement», précise Isabelle Mouron, porte-parole, rappelant que les deux bureaux connaissent une baisse des opérations.

Revenant enfin sur la demande municipale d’une ouverture prolongée à la Grosse-Pierre, la responsable estime qu’elle n’est pas envisageable. «Après de nouvelles analyses, il apparaît que le volume de transactions postales est toujours en très forte baisse. Il est donc aujourd’hui nécessaire de mettre en place une solution alternative, mieux adaptée à la situation qui prévaut sur place. Le maintien de l’office sous sa forme actuelle ne se justifie plus.» (24 heures)

Créé: 05.02.2016, 08h04

Articles en relation

L'office de poste de la Grosse-Pierre à nouveau en sursis

Morges Des discussions sont en cours entre la Municipalité et le géant jaune. Plus...

Une pétition pour sauver la poste de la Grosse-Pierre

La Côte Les habitants du quartier de la Grosse-Pierre, à Morges, se mobilisent contre la fermeture de l’office de poste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.