Morges entend fluidifier le trafic routier au nord

CirculationLa Municipalité sollicite un crédit de 10 millions pour créer un giratoire et des aménagements au nord de la ville. L’un des buts est de délester le centre-ville.

L'immeuble qui fait face au carrefour de la Tour sera démoli pour laisser la place à un nouveau giratoire.

L'immeuble qui fait face au carrefour de la Tour sera démoli pour laisser la place à un nouveau giratoire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les premiers coups de pioche ne devraient pas survenir avant l’automne. Mais le chantier que prépare la Commune de Morges aux avenues de Marcelin et de Jean-Jacques-Cart s’annonce particulièrement important. Pour preuve, les autorités sollicitent un crédit de 9,63 millions pour la construction du giratoire de la Tour, sis à l’intersection des deux avenues, ainsi que la réfection complète interne et externe de ces dernières et leur requalification.

Hormis la remise en état d’infrastructures vieillissantes, ces travaux ont un objectif bien plus précis. «Comme le prévoit le plan directeur des circulations, actuellement en cours d’examen au Canton, ces axes sont stratégiques pour contourner le centre-ville, surchargé en termes de trafic, précise Jean-Jacques Aubert, municipal des Infrastructures. De plus, avec le rond-point, la circulation pourrait mieux s’écouler qu’actuellement dans ce secteur.»

Concrètement, le chantier, prévu sur dix-huit mois, devrait démarrer par la démolition du bâtiment situé au bout de l’avenue Jean-Jacques-Cart. Car le futur giratoire empiétera sur l’immeuble qui, jusqu’à cet été, est mis à disposition de sociétés estudiantines.

Axes stratégiques

Nouveaux arrêts de bus, pistes cyclables ou encore sécurisation de passages pour piétons par la pose de feux font également partie du préavis municipal, très dense. Tout comme la construction de nouvelles canalisations au chemin de Beausobre et l’adaptation du chemin de la Morgette au passage des vélos. A noter enfin que la Ville compte sur diverses subventions à hauteur de 1,8 million de leur requalification.

Hormis la remise en état d’infrastructures vieillissantes, ces travaux ont un objectif bien plus précis. «Comme le prévoit le plan directeur des circulations, actuellement en cours d’examen au Canton, ces axes sont stratégiques pour contourner le centre-ville, surchargé en termes de trafic, précise Jean-Jacques Aubert, municipal des Infrastructures. De plus, avec le rond-point, la circulation pourrait mieux s’écouler qu’actuellement dans ce secteur.»

Concrètement, le chantier, prévu sur dix-huit mois, devrait démarrer par la démolition du bâtiment situé au bout de l’avenue Jean-Jacques Cart. Car le futur giratoire empiétera sur l’immeuble qui, jusqu’à cet été, est mis à disposition de sociétés estudiantines.

Nouveaux arrêts de bus, pistes cyclables ou encore sécurisation de passages piétons par la pose de feux font également partie du préavis municipal très dense. Tout comme la construction de nouvelles canalisations au chemin de Beausobre et l’adaptation du chemin de la Morgette au passage des vélos. A noter enfin que la Ville compte sur diverses subventions à hauteur de 1,8 million. (24 heures)

Créé: 29.03.2015, 19h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.