Morges étend son chauffage à l'eau du Léman

ÉnergieEn cours de réalisation, le réseau d’aquathermie devrait se prolonger jusqu’à Tolochenaz.

Les travaux de construction de la station de pompage ont débuté il y a plusieurs semaines.

Les travaux de construction de la station de pompage ont débuté il y a plusieurs semaines. Image: SÉBASTIEN BOVY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À quelques dizaines de mètres de la piscine de Morges, une nouvelle installation voit le jour: une station de pompage. L’idée n’est évidemment pas de remplir les bassins des nageurs avec l’eau du lac, mais bien d’utiliser cette source d’énergie pour chauffer et refroidir bon nombre de bâtiments de la ville. Car l’eau présente un potentiel intéressant, tout en respectant l’environnement. À l’instar de la géothermie qui capte la chaleur du sol, l’aquathermie utilise la température constante du Léman – à une profondeur de 45 mètres – pour en extraire l’énergie.

Si le projet MorgesLac a été imaginé à l’origine pour raccorder les futurs bâtiments du secteur de la gare, il ne s’agit là que d’une première étape. «Dans un second temps, c’est l’ensemble des infrastructures du Parc des Sports qui rejoindra le réseau, explique Guillaume Kusza, chef de projet à Romande Énergie. Toutes les constructions qui pourraient y être créées sont concernées, à l’image du Centre aquatique.» S’il n’est pas possible de chauffer toute la ville de cette manière (il faudrait créer plusieurs stations de pompage et installer des conduites partout), il existe encore une réserve sur le parcours actuel pour raccorder d’autres clients potentiels.

«Nous avons aussi imaginé une extension de ce réseau à l’est et à l’ouest de Medtronic. Il y a du potentiel dans ce secteur, avec le quartier de Riond-Bosson»

L’installation a été mutualisée sur demande du Canton pour éviter une multiplication des prises d’eau au lac dans un périmètre restreint. Ce second projet, nommé EnerLac, doit alimenter d’autres partenaires, dont Medtronic. «C’est cette entreprise qui, il y a onze ans, a initié l’idée de puiser l’eau du lac pour refroidir ses chaînes de production», rappelle Dominique Perritaz, développeur de projets en Romandie pour Énergie 360°, en charge du dossier. Les conduites pour raccorder la société spécialisée en technologies médicales devraient être installées l’an prochain, pour une mise en service en 2021.

Mais EnerLac pourrait également être utilisé pour le quartier SudVillage, sous condition du feu vert de la population tolochinoise le 9 février lors d’un référendum sous tension. «Nous avons aussi imaginé une extension de ce réseau à l’est et à l’ouest de Medtronic. Il y a du potentiel dans ce secteur, avec le quartier de Riond-Bosson», précise Dominique Perritaz. En attendant, les travaux sont à bout touchant à Morges, la mise en service dans le quartier de la gare étant prévue cet été.

Créé: 17.01.2020, 17h19

Articles en relation

L’eau du lac chauffera le futur quartier de la gare

Morges Un projet d’aquathermie est en cours de réalisation en ville. La technique pourrait faire école. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.